Service de gynécologie-obstétrique à l’EPH Bachir Mentouri de Kouba : Huit lits pour une trentaine d’accouchements quotidiens | El Watan
toggle menu
vendredi, 24 janvier, 2020
  • thumbnail of elwatan23012020

Service de gynécologie-obstétrique à l’EPH Bachir Mentouri de Kouba : Huit lits pour une trentaine d’accouchements quotidiens

13 janvier 2020 à 10 h 00 min

Les images ont été prises début décembre dernier à l’hôpital de Kouba, sur les hauteurs d’Alger, au pavillon maternité. Elles sont révoltantes, outrageuses, scandaleuses.

La personne qui les a prises a accompagné sa sœur qui a fait une fausse couche. Elle prend bien le soin de préciser que «le personnel médical n’y est pour rien, qu’il est épuisé, débordé». Accompagné de photos de femmes couchées à même le sol, accoudées à leurs bagages et couvertes de couettes ramenées de chez elles, ce texte a été partagé par des milliers d’internautes sur les réseaux sociaux, notamment Facebook. Il a suscité une vague d’indignation quant à la situation des hôpitaux en Algérie.

La publication initiale a été faite par une jeune fille qui dit avoir eu le choc de sa vie après avoir vu des parturientes post-opérées, post partum ou post abortum, toutes ensemble avec d’autres qui n’ont pas encore accouché, dans des conditions qu’elle a qualifiées de «catastrophiques». «Regardez les bébés par terre !!! Les femmes en post-césarienne sont à 3 par lit !!

Ma sœur a passé la nuit sur une chaise roulante cassée !! Alors les pauvres médecins et résidentes en gynéco !! J’ai vu la fatigue et la tristesse dans leurs yeux. L’une d’elles complètement dépassée, a même pleuré», a écrit la jeune garde-malade dans son post.

Pour mieux comprendre ce qui se passe, un tour à ce service était indispensable. A notre arrivée, heure de visite, aucune anomalie n’est visible. Aucune patiente par terre. Au contraire, la propreté était à son max et les malades chacune dans son lit. Est-ce que ces photos sont bien réelles ?

La directrice de garde, Boufedeche Wissam, nous le confirme. «C’est la triste réalité. Nous avons reçu des instructions du ministère nous sommant de ne refuser aucune malade. Toutefois, nous n’avons pas la capacité de recevoir tous ces flux quotidiens. Nous avons un petit service d’accouchement d’une capacité de 8 lits. Même une dizaine d’accouchements serait au-delà de nos capacités d’accueil», déclare-t-elle, avant d’insister sur la surcharge, notamment que les patientes viennent des quatre coins du pays. D’après ses dires, le service de maternité compte une petite vingtaine de lits réservés aux grossesses à haut risque.

Ces femmes hypertendues, diabétiques, souffrant de maladies cardiaques ou présentant tout autre risque pour leur vie et celle de l’enfant, sont admises à l’hôpital dès le 6e ou le 7e mois de grossesse. Le service afficherait, selon elle, complet à longueur d’année. «En plus de cela, nous sommes obligés d’assurer les accouchements naturels, nous ne pouvons pas les refuser au risque de mettre en danger la vie de la maman et de l’enfant.

Cela dit, nous nous débrouillons avec les moyens de bord. Les mamans ainsi que leurs accompagnateurs sont au courant de la situation du service, et elles acceptent d’accoucher dans ces conditions», ajoute M. Boufedeche. Lors de notre présence dans le service, le mari d’une des malades signait une décharge dans laquelle il reconnaissait l’incapacité du service à accueillir son épouse et qu’il assumait toute la responsabilité de sa décision de la faire accoucher en l’absence de moyens de prise en charge, notamment les lits. Une sage-femme, rencontrée sur les lieux, déplorait cette surcharge. Pour elle, assumer l’accouchement de 28 à 32 femmes par jour était au-delà des capacités du personnel et des possibilités d’accueil et de séjour.

Elle dit espérer voir la réalisation d’une véritable unité mère-enfant dans cet hôpital, ou même ailleurs, pour pouvoir absorber cette surcharge. A signaler que la prise en charge médicale et paramédicale est parmi les meilleures sur la place d’Alger.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!