Scission ou tentative de redéploiement ? | El Watan
toggle menu
mardi, 25 juin, 2019
  • thumbnail of elwatan20190625
  • Pub Alliance Assurance

Après le coup de filet d’avant-hier, beaucoup d’Algériens se demandent combien de terroristes écument encore les maquis. L’opération spectaculaire réalisée par les forces de l’ANP à l’ouest de Bouira a suscité le soulagement, mais d’aucuns s’interrogeaient sur ce que faisaient les terroristes abattus dans cette région qui connaît une accalmie sur le plan sécuritaire depuis plusieurs années.

Scission ou tentative de redéploiement ?

21 mai 2015 à 10 h 00 min

Les groupes armés tentent-ils de se redéployer dans les wilayas du sud de la capitale, qui étaient considérées comme leurs fiefs naturels au milieu des années 1980 ? Le conclave qu’ils s’apprêtaient à organiser à Boukram laisse penser que rien ne va dans les maquis. Ce regroupement confirme encore une fois la scission de la mouvance terroriste en deux groupes distincts, précise une source sécuritaire.

Le premier est dirigé par Abdelmalek Droukdel ; son champ d’action est concentré dans les maquis de la wilaya de Tizi Ouzou et de l’est de Boumerdès. Alors que le second, connu sous le nom de Jund El Khilafah, tente de se redéployer à l’ouest de Bouira et dans la wilaya de Aïn Defla en raison de la pression qui s’accentue sur ses éléments dans les maquis de Boumerdès, analyse la même source. Depuis deux mois, pas moins de 10 terroristes ont été éliminés dans la seule wilaya de Aïn Defla.

Or, cette région, facilement accessible depuis l’ouverture de l’autoroute Est-Ouest, avait été nettoyée par les forces de l’ANP. Mais les criminels de Jund El Khilafah tentent de s’y réfugier, d’autant que les forces de sécurité focalisent leur action en Kabylie, où des ratissages sont menés en permanence.

Les possibilités de mouvement et les forces de nuisance des terroristes y sont réduites presque à néant ; même leurs effectifs sont minimes en raison des coups de boutoir assénés par l’armée, ce qui les a poussés à fuir la région pour s’installer sous des cieux plus cléments, explique un patriote de Timezrit, rompu à la lutte antiterroriste. Selon lui, les attentats perpétrés récemment à Batna et Sidi Bel Abbès sont une autre preuve qui conforte la nouvelle stratégie des groupes armés qui visent à semer la terreur aux quatre coins du pays. 
 

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!