toggle menu
dimanche, 17 février, 2019
  • thumbnail of elwatan09072018

Retraités du groupe Sonatrach : Sit-in le 30 octobre à Hydra

17 octobre 2018 à 1 h 00 min

Les travailleurs retraités du groupe Sonatrach envisagent de tenir un méga sit-in (le 37e) mardi 30 octobre prochain à 8h, devant le siège de la direction générale à Hydra, pour «se faire entendre». La porte-parole des retraités libres du groupe Sonatrach décrit une situation lamentable et choquante : d’ex-travailleurs, plus de 28 000 retraités du groupe à travers le territoire national sont privés de leurs droits. Une partie de ces retraités ont atteint un âge avancé, malades, handicapés et d’autres sont décédés sans avoir obtenu leur dû.

«Nous n’abandonnerons pas notre cause et continuerons à manifester et à mettre notre tutelle devant le fait accompli et face à ses responsabilité»,  indique un des retraités dans un communiqué de presse.

Les revendications tournent essentiellement autour des pensions et indemnités, entre autres, la pension complémentaire de retraite (PCR) réduite illégalement de 20% à 12,50%, traduite par une diminution drastique de 40% de leur pension, l’indemnité d’expérience professionnelle (IEP) pour tous les retraités sortis après 2009 et l’indemnité compensatoire (IC) pour tous ceux ayant exercé dans les bases de vie au Sud, régime célibataire.

Pour rappel, les travailleurs retraités du géant pétrolier du pays n’ont ménagé aucun effort pour obtenir leurs droits de leur tutelle et de la mutuelle avant de recourir à ces sit-in pacifiques. «Les responsables semblent non seulement sombrer dans la surdité, mais aussi, comme le rapportent certains retraités, piétinent les directives législatives, les lois et les principes de la République qui se résument dans les prononcés judiciaires plaidant en faveur des retraités pour une régularisation de leur PCR à 20% et celle de l’IEP et de l’IC», souligne la même source. Tous les retraités plaignants ayant eu gain de cause se voyaient radiés définitivement et injustement du bénéfice de leur pension viagère infligée arbitrairement, à titre de représailles.

Ils interpellent le ministre en charge de la Sécurité sociale tutelle des mutuelles pour demander à la Mutuelle de l’industrie du pétrole (MIP) d’assumer ses missions en direction de ces adhérents et demander à saisir l’Inspection générale des finances (IGF) afin qu’une enquête approfondie puisse être menée sur la gestion de la MIP, conformément à la loi 15-02 du 4 janvier 2015, relative aux mutuelles sociales et son article 88 chapitre 2 : contrôle de la mutuelle sociale.

«Ces retraités sont obligés, malgré leur âge et une santé chancelante, conséquence de la maladie chronique héritée de cette entreprise, de faire des kilomètres des quatre coins du pays pour répondre à chaque appel du collectif frondeur et libre pour un éventuel sit-in afin de recouvrer leurs droits les plus élémentaires», selon le représentant Boussadi El Malik.

Les retraités de Sonatrach sont déterminés plus que jamais à aller au bout de leur combat, alors que les dirigeants de la compagnie pétrolière tablent sur l’essoufflement et l’effritement des rangs des protestataires.

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!