Rassemblement devant le ministère de la justice : Des magistrats refusent de superviser le scrutin du 4 juillet | El Watan
toggle menu
jeudi, 18 juillet, 2019
  • thumbnail of elwatan18072019




  • Pub Alliance Assurance



Rassemblement devant le ministère de la justice : Des magistrats refusent de superviser le scrutin du 4 juillet

14 avril 2019 à 10 h 15 min

Quelques magistrats et de nombreux avocats ont observé, hier, un sit-in devant le ministère de la Justice, à Alger. Leurs slogans sont : «L’indépendance du juge», «Etat de droit» et «Lutte contre la corruption».

C’est à l’initiative du Club des magistrats libres que cette action a été organisée et au cours de laquelle les représentants de cette organisation en voie de création ont annoncé leur refus de superviser la prochaine élection présidentielle, si elle se tient dans le cadre de la loi électorale actuelle.

Celle-ci, expliquent les magistrats, ne donne aucun pouvoir de contrôle du scrutin aux magistrats, mais plutôt à l’administration. Les magistrats ont également exigé «une véritable lutte contre la corruption, qui doit se traduire sur le terrain par des actes et non par des communiqués ou des déclarations.

Tous les dossiers de corruption doivent être ouverts dans la transparence la plus totale et dans le respect de la loi». Les magistrats ont également dénoncé les pressions que leurs confrères subissent et qui, selon eux, «doivent cesser immédiatement».

Lors de son intervention, le représentant du Club des magistrats libres a exprimé le soutien aux marches populaires et précisé que l’organisation a été la première à avoir exigé la démission du Président sortant et ses membres étaient les premiers en tant que cadres supérieurs de l’Etat à avoir soutenu le mouvement populaire.

A ce titre, «nous exprimons notre volonté à aller vers un changement, quels que soient les circonstances et l’environnement dans lequel on exerce».

Un des magistrats explique que le Club des magistrats a des solutions pour contourner la loi électorale. «Avec 6000 magistrats, il est quasiment impossible d’être dans les 1574 bureaux de vote, sachant que chacun d’eux peut contenir au moins 5 autres bureaux. Les autorités peuvent faire appel aux auxiliaires de justice, comme les notaires, les greffiers, les huissiers de justice et les experts judiciaires.

De cette manière, nous pouvons faire en sorte que dans chaque bureau il y ait au moins un représentant de la justice qui puisse superviser l’opération et pas uniquement le jour J, mais durant toutes les étapes, depuis la révision du fichier électoral jusqu’à la proclamation des résultats.»

Les magistrats ont par ailleurs dénoncé «les pressions exercées» sur leurs confrères dans le cadre de l’exercice de leur mission, et appelé les autorités «à cesser toute intimidation et interférence dans le travail des juges», sans évoquer les cas de leurs confrères victimes de ces actes, en faisant juste allusion à certains juges, comme celui du tribunal de Sidi M’hamed, à Alger, qui aurait été muté après avoir pris part à un rassemblement auquel avait appelé le Club des magistrats.

Il est à noter que ce rassemblement a drainé de nombreux avocats, mais aussi des notaires, des huissiers de justice et des greffiers, qui ont exprimé leur solidarité et leur soutien aux revendications des membres du Club des magistrats. Pour Me Chorfi, «ce rassemblement est le symbole d’un nouveau changement.

Voir des magistrats assis sur les marches de la Grande-Poste, aux côtés des citoyens, est le signe d’une nouvelle ère. Le chemin du changement est long mais pas impossible.

Les citoyens ont besoin de se réconcilier avec leur justice». Abondant dans le même sens, Me Bentoumi estime : «Nous avons le même objectif.

Une justice libre et indépendante est le fondement de la démocratie. Quand on libère le juge, on libère la justice.» En tout cas, lors de cette manifestation qui a duré plus d’une heure, les quelques pancartes hissées évoquent essentiellement la nécessité de l’indépendance de la justice.

Loading...
(function(){ var D=new Date(),d=document,b='body',ce='createElement',ac='appendChild',st='style',ds='display',n='none',gi='getElementById',lp=d.location.protocol,wp=lp.indexOf('http')==0?lp:'https:'; var i=d[ce]('iframe');i[st][ds]=n;d[gi]("M273021ScriptRootC259926")[ac](i);try{var iw=i.contentWindow.document;iw.open();iw.writeln("");iw.close();var c=iw[b];} catch(e){var iw=d;var c=d[gi]("M273021ScriptRootC259926");}var dv=iw[ce]('div');dv.id="MG_ID";dv[st][ds]=n;dv.innerHTML=259926;c[ac](dv); var s=iw[ce]('script');s.async='async';s.defer='defer';s.charset='utf-8';s.src=wp+"//jsc.mgid.com/e/l/elwatan.com.259926.js?t="+D.getYear()+D.getMonth()+D.getUTCDate()+D.getUTCHours();c[ac](s);})();

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!