Protestation devant les rectorats demain : Les diplômés de magistère et de doctorat maintiennent la pression | El Watan
toggle menu
lundi, 28 septembre, 2020
  • thumbnail of elwatan07092020





Protestation devant les rectorats demain : Les diplômés de magistère et de doctorat maintiennent la pression

04 mars 2020 à 9 h 03 min

Les diplômés de magistère et de doctorat, exerçant à titre d’enseignants vacataires, reviennent à la charge et comptent maintenir la pression sur les responsables concernés afin d’aboutir à la satisfaction de leurs revendications.

Ainsi, après l’action du 20 février dernier, les concernés annoncent un autre sit-in de protestation pour demain, jeudi, devant les rectorats des universités à l’échelle nationale.

«La coordination nationale des titulaires de diplômes de doctorat et de magistère organise son deuxième sit-in, le 5 mars 2020, à 10h, devant les rectorats des universités à l’échelle nationale. Et ce, pour réclamer et revendiquer le droit au recrutement direct.

Les revendications portées par la coordination sont des revendications justes et légales pour plusieurs considérations notamment, le manque flagrant des enseignants dont souffrent les différentes facultés», lit-on dans une déclaration rendue publique par coordination nationale des titulaires des diplômes de doctorat et de magistère, au chômage.

Ces derniers sont, précise le même document, «exploités comme enseignants vacataires avec un salaire ne dépassant pas les 15  000 DA». «L’autre motivation de cette action est liée à la loi qui reconnaît le droit au recrutement direct notamment, le décret exécutif 98-254 portant relatif à la formation doctorale et l’arrêté 191 du 16 juillet 2012 fixant la formation au troisième cycle.

Ces deux textes considèrent l’obtention du concours national d’accès au magistère et au doctorat comme étant l’obtention de postes destinés exclusivement à l’enseignement.

Cela sans parler de l’ordonnance 06 03, portant statut général de la fonction publique qui stipule dans son article 80 la possibilité de recrutement direct en faveur de ceux ayant subi une formation spécialisée, comme c’est le cas pour les titulaires des diplômes de magistère et de doctorat», précise le même texte.

Amar Hachemi, membre de la coordination nationale des titulaires de diplômes de doctorat et magistère, a souligné à la presse que le refus des autorités concernées à prendre en charge les revendications des protestataires a fait réagir les diplômés en question.

«Nous avons engagé un mouvement de protestation pour demander la satisfaction de nos droits légitimes qui consistent, entre autres, en notre recrutement direct comme enseignants –chercheurs à l’université surtout lorsqu’on sait que les besoins de celle-ci l’exigent.

Les autorités ne veulent pas reconnaître que notre recrutement est un droit légal», a-t-il souligné. De son côté, et dans un entretien accordé à El Watan, Khaled Ouaklil, inscrit en 4e année doctorat, a estimé que «la tutelle a de tout temps fui ses responsabilités.

Elle a, selon le même doctorant, toujours prétexté des restrictions budgétaires et de la crise financière pour justifier le nombre très restreint de budgétisation des postes de doctorat et de magistère». 



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!