Protestation des chômeurs à Adrar | El Watan
toggle menu
lundi, 18 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan18112019


Protestation des chômeurs à Adrar

11 juillet 2019 à 9 h 54 min

Alors que les renforts sécuritaires n’ont pas quitté la région, placée sous haute surveillance depuis la montée au créneau des chômeurs, une trentaine de manifestants ont repris le chemin du complexe gazier de Oued Zine, situé à 80 km d’Adrar.

Ces derniers déplorent les promesses non tenues des autorités locales et de la commission ministérielle dépêchée sur les lieux pour apaiser la situation et permettre de rouvrir les accès vers les complexes gaziers de la wilaya d’Adrar, représentant 30% des exportations algériennes de gaz vers l’Europe. L’isolement des complexes de Hassi Barouda, près de Timimoun, et de Oued Zine pendant une dizaine de jours a contraint les autorités à descendre sur le terrain et écouter les doléances des jeunes chômeurs.

Sous un soleil de plomb et des températures maximales, ces derniers entendaient convaincre le wali et la délégation ministérielle du bien-fondé de leurs revendications, l’embauche passerait par des circuits empreints de clientélisme et de favoritisme, expliquent-ils. Cette situation, qui a créé une forte tension avec l’installation durant plusieurs jours d’une kheima sur le bord de la route menant aux deux complexes, a envenimé le dialogue entre la population et les représentants de Sonatrach. L’Anem, vitrine de l’emploi local, chargée du dispatching des postes, est pointée du doigt dans tous les cas de figure.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!