toggle menu
mardi, 19 février, 2019
  • thumbnail of elwatan09072018

Présidentielle 2019 : Le Parti des travailleurs peine à trancher

10 février 2019 à 11 h 10 min

Le Parti des travailleurs (PT) n’a toujours pas tranché la question de sa participation ou non à la présidentielle du 18 avril prochain. C’est Louisa Hanoune, secrétaire générale de ce parti, qui l’a affirmé hier lors d’une réunion du bureau d’Alger. La pasionaria du PT a annoncé la tenue, le week-end prochain, d’une réunion du secrétariat du bureau politique tout en précisant qu’il n’est pas habilité à trancher cette question cruciale.

Louisa Hanoune, qui a rappelé le contexte politique dangereux dans lequel intervient cette présidentielle, a assuré que la décision finale revient au comité central du PT qui aura à trancher définitivement la question de la participation ou non à ce scrutin. La première responsable du PT a reconnu que jamais la situation politique n’a été aussi inquiétante à la veille d’un rendez-vous électoral comme la présidentielle et jamais le paysage politique national n’a manqué de clarté que cette fois-ci.

Les consultations de la base se poursuivent, en attendant la tenue de la réunion extraordinaire du comité central, a relevé Mme Hanoune, selon laquelle des débats profonds et responsables ont eu lieu au niveau de la base militante. La première responsable du PT, qui a déjà fait état de sa propre volonté de ne pas participer cette fois-ci à la présidentielle, a beaucoup insisté sur «le caractère confus de la situation politique du pays».

Aux débats qui continuent s’ajoute la poursuite de la collecte des signatures des élus pour que le parti soit en mesure de trancher «sereinement et politiquement» la question de participation. Autrement dit, la direction du PT se prépare aux deux options : le boycott ou la participation. Louisa Hanoune a, dans ce sillage, relevé les «pressions subies par les élus» afin qu’ils signent pour le président Bouteflika, candidat à sa propre succession pour un 5e mandat. Elle a fait état de «la résistance» des élus des partis de l’opposition. La première responsable du PT a en outre dénoncé «l’achat des signatures», une pratique qui renseigne encore davantage sur la nature du système et sur son degré de dégénérescence. Mme Hanoune pense toujours qu’il est impossible de réformer ce système de l’intérieur.

La pasionaria du PT ne doute cependant pas un instant que le système politique compte bien rester en place et ne lésinera pas sur les moyens pour le faire. Ce système cherche, selon elle, à se pérenniser et à maintenir le statu quo. Un système qui a atteint, a-t-elle ajouté, «un degré de putréfaction et de décomposition au point de constituer le plus grand danger pour la nation».

Pour elle, «seule une rupture véritable avec le système en place» est capable de faire sortir le pays de la crise qui le secoue. Louisa Hanoune a affirmé qu’il ne s’agit pas d’un «slogan creux» mais d’un «rejet quasi unanime» de la continuité prônée par les partisans du statu quo.

Elle a ainsi souligné la poursuite de la campagne pour l’Assemblée constituante afin de restituer la parole au peuple et de lui permettre de choisir le modèle politique qu’il veut, en toute liberté. La première responsable du PT a par ailleurs abordé la polémique suscitée sur la prière à l’école. Louisa Hanoune dit avoir «regretté le silence du gouvernement et de la Présidence face à la cabale féroce contre Nouria Benghebrit». «La mosquée et la maison sont pour ceux qui veulent faire la prière. L’école, c’est pour le savoir et l’apprentissage. L’Algérie est un Etat civil et l’école est républicaine», a-t-elle martelé. Elle a estimé que le silence de l’Exécutif démontre «la nature obscurantiste et réactionnaire» du système politique. Une raison de plus, selon elle, pour s’en débarrasser.

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!