Pénurie d’eau dans plusieurs localités du pays | El Watan
toggle menu
lundi, 21 octobre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191021





l’ADE rassure sur sa disponibilité

Pénurie d’eau dans plusieurs localités du pays

11 juillet 2019 à 10 h 00 min

peine entamée, la saison estivale apporte déjà son lot habituel de problèmes : coupures d’eau et d’électricité. Des manifestations sont signalées dans certaines localités du pays.

Dans la région ouest d’Alger, à Blida ou encore en Kabylie, les perturbations dans l’alimentation en eau potable commencent sérieusement à peser sur le quotidien des habitants. A Boumerdès, les villageois ont carrément investi la rue pour manifester leur colère quant à l’absence de commodités, dont essentiellement le manque d’eau.

A Tizi Ouzou, les habitants réclament une meilleure alimentation en cette denrée essentielle en pareille période de chaleur. Ce sont les villageois qui sont les plus touchés par la rareté de l’eau. A Blida ou dans la région ouest d’Alger, la situation n’est pas aussi dramatique que dans les villages de la Kabylie, mais elle reste insupportable.

Les perturbations se font plus récurrentes. Ceci sans compter le faible débit d’eau, privant ainsi les habitants des étages supérieurs des immeubles de cette ressource.

Pour l’Algérienne des eaux (ADE), le problème de l’alimentation en eau potable était nettement plus maîtrisable les années précédentes. «En matière d’alimentation en eau potable, 86% de la population en est alimentée quotidiennement. 50% de ce taux en reçoivent H24.

Reste aujourd’hui ces 14% qui connaissent des perturbations. Ils sont situés dans les montagnes, les zones éparses et les villages éloignés. Généralement, ces sites sont gérés par les communes et non par nos services. La raison n’est pas liée seulement à la gestion mais souvent au manque de ressources, d’équipements et d’installation.

Suite à cela, ils peuvent recevoir l’eau tous les deux trois jours, voire plus», déclare Smain Amirouche, directeur général de l’ADE. Pour lui, plusieurs projets sont en cours afin de remédier à ces perturbations dans ces régions pour arriver à une alimentation à 100% de la population en eau.

Pour cette saison estivale, un plan a été lancé, selon les propos de M. Amirouche, en janvier passé. Beaucoup de projets ont été accélérés pour éviter les problèmes de perturbation connus l’an dernier. Parmi ces projets, il cite les adductions de barrages et la rénovation du réseau AEP. Selon notre interlocuteur, une grande opération de lutte contre les piquages illicites a été lancée.

Pour lui, il n’y aura pas de grandes perturbations cette année ni de risques d’apparition de maladies à transmission hydrique. Il a tenu à rappeler que la qualité de l’eau du robinet n’a pas été remise en cause lors de l’épidémie du choléra de l’année dernière. Malgré cela, il souligne le renforcement du système de veille sur la qualité de cette ressource.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
  • Ahcene Lalmas, une légende