On vous le dit | El Watan
toggle menu
lundi, 13 juillet, 2020
  • thumbnail of elwatan13072020




On vous le dit

06 octobre 2018 à 20 h 30 min

Un enfant porté disparu à Ghardaïa retrouvé à Ouargla

Un enfant de 10 ans originaire de Ghardaïa, porté disparu depuis le 28 septembre dernier, a été retrouvé jeudi sain et sauf à Ouargla, (200 km du domicile parental), a indiqué hier un communiqué de la cellule de communication de la sûreté de la wilaya. L’enfant, M. K., n’a pas donné signe depuis vendredi dernier lorsqu’il était sorti jouer dans son quartier à Hadj Messaoud (Ghardaïa), selon la même source. Suite à cette disparition, le procureur de la République près le tribunal de Ghardaïa a déclenché le plan d’alerte relatif aux cas de disparition d’enfants et les services de la sûreté ont été mobilisés pour la recherche de l’enfant, a-t-on ajouté. M. K. a été retrouvé aux environs de la ville de Ouargla, sain et sauf, par les services de la sûreté de la wilaya , a-t-on précisé.

Le bilan scientifique sur le dérèglement climatique adopté

Les gouvernements ont approuvé hier, à Incheon, en Corée du Sud, le dernier bilan scientifique du Groupe des experts climat de l’ONU (Giec) sur le dérèglement climatique, qui montre de forts impacts dès 1,5° C de réchauffement, ont rapporté des médias, citant plusieurs participants. Dans leur rapport, dont le résumé a été approuvé par consensus par les Etats mais ne sera publié que lundi, les scientifiques décrivent, sur la base de 6000 études, les impacts d’un réchauffement de +1,5° C, un niveau que la Terre pourrait atteindre dès 2030 (2030-2052) faute de réduction massive des émissions de gaz à effet de serre (Ges). «Nous nous attendions à des négociations difficiles, et nous sommes heureux de voir que les gouvernements ont fait preuve d’une vraie réflexion sur les éléments scientifiques», a réagi en fin de réunion Stephen Cornelius, conseiller principal climat pour le WWF. «Les engagements actuels des pays pour réduire les émissions ne suffiront pas à limiter le réchauffement à 1,5° C, vous ne pouvez pas négocier avec la science», a-t-il ajouté.

Des membres d’un groupuscule hostile aux migrants envahissent le siège de l’ONG SOS Méditerranée

Des membres d’un groupuscule hostile à l’immigration ont envahi hier le siège de l’ONG SOS Méditerranée à Marseille (sud-est), à la veille d’une journée européenne de mobilisation en soutien à son navire l’Aquarius qui porte secours en mer aux migrants. La police a rapidement mis fin à l’action du groupuscule Génération Identitaire et a placé en garde à vue vingt-deux personnes dans le cadre d’une enquête pour «violences volontaires et séquestration en réunion». Vers 14h (12h GMT), ces éléments avaient brièvement occupé les locaux de l’association, installés dans le centre-ville. «Les individus ont mis dehors tout le personnel qui était présent» et déployé une banderole à la fenêtre «SOS Méditerranée complice du trafic d’êtres humains», a raconté un porte-parole de la police. Des fumigènes ont été allumés et brandis. Aucune personne n’a été blessée et les interpellations se sont déroulées sans incidents, selon la même source. L’association humanitaire a décrit une «attaque violente» et des militants «molestant certains des membres du personnel présents qui se trouvaient sur leur passage et empêchant par la force plusieurs autres de quitter les lieux», avant l’arrivée de la police.

Séances de planétarium au profit des étudiants de Constantine

Des séances de planétarium ont été organisées hier au profit des étudiants des universités de la wilaya de Constantine, à l’initiative de l’association Sirius d’astronomie, en marge d’une journée «portes ouvertes» sur l’Univers, tenue à la maison de la culture Malek Haddad. Ces cours visent à promouvoir et à dispenser les rudiments de l’astronomie en milieu estudiantin, a précisé le président de cette association, Djamel Mimouni, en marge de cette manifestation qui en est à sa troisième édition. «L’objectif de cette action est de faire découvrir aux étudiants les astres et leurs mouvements ainsi que les différents phénomènes astronomiques», a indiqué le président de Sirius, soulignant qu’une centaine d’étudiants de différents établissements d’enseignement supérieur a été ciblée par ce programme à l’instar des universités des Frères Mentouri et Rabah Bitat. Cette formation a été initiée par la Caravane cosmique constantinoise (CCC), relevant de l’association Sirius, qui a mobilisé un matériel didactique important devant permettre aux étudiants de découvrir également «la beauté et les secrets de l’univers», a-t-il encore fait savoir.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!