On vous le dit | El Watan
toggle menu
dimanche, 12 juillet, 2020
  • thumbnail of elwatan12072020




On vous le dit

02 septembre 2018 à 19 h 16 min

Tabassé par la police pour avoir demandé à rencontrer le directeur de la PAF

C’est un jeune homme désemparé qui s’est présenté, il y a quelques jours, à notre rédaction. Vêtements déchirés, joue enflée et des égratignures sur plusieurs parties du corps…l’homme n’a pas été agressé par une bande de voyous dans l’un des quartiers chauds d’Alger. Il dit avoir été victime d’un véritable passage à tabac à l’aéroport international d’Alger de la part d’une dizaine de policiers. Il s’agit de Abbassi Farouk, résidant à Staouéli, à Alger. «Je n’ai rien fait. J’ai demandé à voir le directeur de la police des frontières pour lui parler de la perte d’objets, dont de l’argent. Mais les policiers n’ont rien voulu entendre. Et lorsque j’ai insisté, 10 policiers se sont ligués contre mois. Ils m’ont tabassé et traîné par terre jusqu’au commissariat», raconte-t-il. Sur place, ajoute-t-il, le calvaire s’est poursuivi. «On m’a retenu pendant deux heures. Pour rien», souligne-t-il. Après avoir été relâché, l’homme de 41 ans s’est dirigé à l’hôpital Zemirli. Il a été, par la suite, orienté vers le médecin légiste, qui lui a délivré un certificat médical de constatation de coups et blessures volontaires. Selon le document, dont nous détenons une copie, «l’intéressé présente des blessures justifiant une incapacité totale de travail de quatre jours». «Je ne vais pas me taire face à cette injustice. Je vais poursuivre en justice les auteurs de cette ignoble agression. Les responsables de la DGSN doivent, eux aussi, intervenir pour mettre un terme à ces agissements contre des citoyens », déclare-t-il.

De l’eau Saïda au CHU de Sétif

Dans un grand élan de solidarité, Samir Yaïci, le patron de l’eau minérale Saïda, dont l’aura dépasse les frontières nationales, met à la disposition des patients du Centre hospitalo-universitaire (CHU) Saâdna Abdenour et de l’hôpital de Ras El Ma (spécialisé dans la rééducation fonctionnelle), à titre gracieux, un premier lot de 40 000 bouteilles (de 0,5l) d’eau minérale Saïda. Tombant à point nommé, la louable initiative du manager précité n’a pas laissé indifférent Noureddine Belkadi, le directeur général du CHU, appréciant à sa juste mesure ce geste intervenant au moment où le pays fait face à l’épidémie de choléra. «En faisant don d’une importante quantité d’eau minérale aux différentes structures du CHU de 951 lits, l’entreprise Saïda prouve qu’elle est réellement citoyenne. Ce geste démontre une fois de plus qu’en matière d’actions solidaires, la wilaya de Sétif est à la fois leader et pionnière. Je profite de l’opportunité pour remercier l’entreprise Saïda et dire que les portes du CHU sont ouvertes à toutes les bonnes volontés». Notons à toutes fins utiles qu’un deuxième quota d’eau minérale devant toucher des hôpitaux de la wilaya est prévu pour les prochains jours…

Saisie de 27 300 sachets de tabac à chiquer contrefait

Les services de la Gendarmerie nationale (GN) de Sétif ont procédé, lors de deux opérations distinctes, à la saisie de 27 300 sachets de tabac à chiquer contrefait, a-t-on appris, samedi, du groupement territorial du même corps sécuritaire. Les deux opérations menées s’inscrivent dans le cadre des actions de répression que mènent les services de la GN en vue de préserver l’économie nationale, la santé du citoyen, lutter contre le phénomène de l’évasion fiscale, contre la vente des produits contrefaits et en vue de resserrer l’étau autour de ceux qui s’adonnent à cette activité illégale, précise la même source.

Accidents de la circulation :  7 morts et 17 blessés au cours des dernières 24 heures

Sept personnes ont perdu la vie et 17 autres ont été blessées dans des accidents de la circulation survenus au cours des dernières 24 heures dans plusieurs régions du pays, indiquait, hier, un bilan des services de la Protection civile.

La wilaya de M’sila déplore le bilan le plus lourd, avec 3 morts et 2 blessées, suite à une collision entre deux véhicules légers, survenue dans la commune de Bir El Foda. Durant la même période, les secours de la Protection civile sont intervenus pour évacuer les corps sans vie de 3 personnes mortes par noyade dans des barrages, bassins et retenues collinaires dans les wilayas de Béchar, Blida et Biskra.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!