On vous le dit | El Watan
toggle menu
mercredi, 21 août, 2019
  • thumbnail of elwatan20190821
  • Pub Alliance Assurance





On vous le dit

30 août 2018 à 1 h 44 min

– L’équipage duTassili II  à Skikda débraye

L’embarquement, avant-hier, sur le car-ferry Tassili II, en partance pour Marseille, a été perturbé suite à un arrêt de travail observé par l’équipage. Le personnel tenait ainsi à attirer l’attention des responsables et à présenter des revendications socioprofessionnelles basées essentiellement sur l’amélioration des conditions de travail et l’augmentation des salaires.

Ce débrayage a été nettement ressenti par les voyageurs, des émigrés dans leur grande majorité, qui ont dû patienter plus de deux heures avant de pouvoir enfin embarquer. Les conséquences de ce mouvement se sont d’ailleurs répercutées sur la circulation, en dehors de l’enceinte même du port.

D’importantes files de véhicules de voyageurs n’ont également pas tardé à se former sur le front de mer, causant d’énormes désagréments, nécessitant ainsi la mobilisation des agents de la circulation. A relever que vers 13h, le travail avait repris normalement, permettant ainsi aux voyageurs d’embarquer.

– Un ferry grec rentre au port après un incendie à bord

Des centaines de passagers d’un ferry grec ont été évacués sains et saufs après qu’un incendie s’est déclaré dans le garage du navire dans la nuit de mardi à hier, ont déclaré des responsables. L’Eleftherios Venizelos, qui devait se rendre à Hania, en Crète, est retourné au ralenti vers le port du Pirée peu après 1h GMT, ont indiqué les garde-côtes grecs.

Il y avait environ 900 personnes à bord. Elles ont passé la nuit sur le pont et personne n’a été blessé, ont déclaré les garde-côtes. Les premières informations indiquent que le feu serait parti d’un camion qui se trouvait dans le ferry, selon l’agence de presse grecque ANA. Le navire est rentré vers le port du Pirée à faible vitesse, escorté par des navires des garde-côtes, des remorqueurs et deux autres ferries.

– Séisme de magnitude 7,1 près de la Nouvelle-Calédonie

Un séisme de magnitude 7,1 sur l’échelle de Richter s’est produit hier à 3h50 GMT près de la Nouvelle-Calédonie, a annoncé l’Institut américain de géophysique (USGS). L’épicentre du séisme est situé à une profondeur de 26,7 km, à 209 km à l’ouest de l’île Hunter, selon l’USGS.

– Cérémonie d’hommage à un chien policier mort en service en Corée du Sud

La police sud-coréenne rendra hommage le mois prochain à un chien policier tué en service, par un serpent, lors d’une cérémonie rarissime dans ce pays, où un million de canidés sont mangés chaque année. Larry, un berger allemand de sept ans, recherchait un disparu dans une montagne de Chungcheong Nord, lorsque le reptile l’a mordu à la patte arrière, en juillet dernier.

La police, qui avait déjà organisé le mois dernier les funérailles de l’animal, a commandé une plaque en bronze «en l’honneur de Larry». Elle sera accrochée au mur de son siège régional lors d’une cérémonie en septembre, a déclaré un porte-parole à l’AFP. Le destin de Larry tranche singulièrement avec le sort réservé à de nombreux chiens en Corée du Sud, où leur viande fait depuis longtemps partie des traditions culinaires. Selon les estimations, un million de chiens sont consommés chaque année.

– Un imam agressé à Tiaret

Une grande panique sur fond de violences a régné dimanche soir avant la prière d’El Maghreb au sein de la mosquée Abou Bakr Essedik du village de Rechaïga, 76 km à l’est de Tiaret. Selon des sources locales, «la situation a dégénéré une énième fois du fait de l’intrusion de certains fidèles qui ne voulaient pas qu’un volontaire puisse appeler à la prière» tout en «invitant l’imam à intercéder».

Ce dernier a été violenté à deux reprises sous la réprobation des croyants. La première fois en allant prêter son véhicule, et la seconde fois à l’intérieur de la mosquée, où il fut pris à partie par une personne qui l’a assommé par un coup à la tête.

Les fidèles ont failli en découdre, n’eût été l’intervention des gendarmes qui ont réussi à faire revenir le calme et ouvrir une enquête pour situer les responsabilités dans cette affaire liée au contrôle des mosquées.

Il n’est d’ailleurs un secret pour personne que l’enjeu lié au contrôle des mosquées entre les salafistes et le reste des croyants fait rage.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!