On vous le dit | El Watan
toggle menu
mercredi, 25 novembre, 2020
  • thumbnail of elw_17102020





On vous le dit

22 septembre 2020 à 10 h 00 min

Biden s’emmêle les pinceaux

Le candidat démocrate à la présidentielle américaine de 2020 Joe Biden a commis une nouvelle gaffe dimanche 20 septembre lorsqu’il a déclaré qu’environ 200 millions de personnes étaient déjà mortes des suites du coronavirus dans son pays, relate Fox News. Intervenant dimanche 20 septembre dans le cadre de sa campagne électorale, le candidat démocrate à la présidentielle américaine Joe Biden s’est distingué par une nouvelle bévue. Il a ainsi déclaré que le Covid-19 avait déjà fait environ 200 millions de morts aux États-Unis, rapporte Fox News. M. Biden s’est trompé car en réalité le nombre de décès dû au Covid-19 se rapproche des 200.000 aux États-Unis. La population américaine est estimée à près de 328 millions de personnes, ce qui signifie que près des deux tiers de la nation auraient déjà péri dans ce cas.

Un conseil municipal de Londres interdit à ses télétravailleurs de fumer depuis chez eux

Les employés du conseil de Hammersmith et Fulham sont désormais privés de cigarettes durant les heures de bureau même lorsqu’ils travaillent depuis chez eux, relate le Telegraph. Une «croisade morale» contre les fumeurs, estiment des militants qui ont émis un rapport à l’encontre de cette décision. La municipalité de Hammersmith et Fulham, située à l’ouest de Londres, a décidé d’interdire à tous les employés de fumer au travail même lorsqu’ils sont à distance, indique le Telegraph.
Ainsi, toute partie d’un logement privée utilisée à des fins professionnelles «sera un espace non-fumeur», indique le conseil à la majorité dominée par le parti travailliste Labour. Cette décision «honteuse» a été vivement critiquée par des militants et qualifiée de «croisade morale» et de «guerre au choix et à la liberté individuelle». Un rapport intitulé «L’idéologie non-fumeur» et soutenu par un groupe pro-fumeur, Forest, a été remis aux autorités locales.

Le Taj Mahal rouvre en Inde malgré la flambée du virus

Le Taj Mahal, monument emblématique de l’Inde, a rouvert lundi après six mois de fermeture liée au coronavirus, dans un pays qui cherche à retrouver une certaine normalité malgré la flambée des contaminations. L’Inde, avec 1,3 milliard d’habitants, comptabilise plus de 5,4 millions de cas de coronavirus, deuxième pays au monde le plus touché après les Etats-Unis, et enregistre près de 100.000 nouveaux cas supplémentaires chaque jour.
Mais après le confinement national décrété fin mars, relâché par étapes depuis début juin et qui a privé de revenus des dizaines de millions de personnes, le Premier ministre Narendra Modi ne se montre guère enclin à imiter d’autres pays en resserrant à nouveau la vis.

Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!