On vous le dit | El Watan
toggle menu
lundi, 13 juillet, 2020
  • thumbnail of elwatan13072020




On vous le dit

29 juin 2020 à 9 h 00 min

Arrestation de faux-monnayeurs à Jijel

Trois faux-monnayeurs, agissant dans la ville de Jijel, ont été appréhendés ces derniers jours par les éléments de la brigade mobile de la police judiciaire de la sûreté de la wilaya, indique un communiqué de ce corps de sécurité. Ayant reçu une information faisant état de l’écoulement de faux billets de banque par des personnes étrangères à la wilaya, les policiers ont pu identifier puis arrêter trois individus, âgés entre 19 et 24 ans, à la sortie ouest de la ville de Jijel, alors qu’ils se trouvaient à bord d’un véhicule de tourisme. La fouille du véhicule a permis la découverte de plus de 80 000 DA en faux billets et 66 000 DA de billets de banque issus de ce travail de falsification. L’enquête avec ces individus issus d’une wilaya de l’intérieur du pays a révélé que deux autres wilayas limitrophes ont été touchées par l’écoulement de ces faux billets. Présentés au parquet de Jijel, deux prévenus ont été mis sous mandat de dépôt, alors que le troisième a bénéficié de la mise sous contrôle judiciaire.

Les accidents de moto continuent à faire des victimes à Chlef

Malgré les appels répétés à la vigilance et la prudence des services de la Protection civile, les accidents de moto continuent à faire des victimes sur les routes de la wilaya de Chlef. En l’espace de trois jours, du 24 au 25 juin, trois morts ont été enregistrés dans des collisions de scooters avec des véhicules. A ceux-là, s’ajoutent de nombreux blessés, essentiellement des jeunes, dans des accidents similaires survenus ces derniers jours dans différentes localités, signale encore la Protection civile. Elle tire, une nouvelle fois, la sonnette d’alarme sur l’ampleur du phénomène qui, malheureusement, tarde à susciter une prise de conscience générale du danger qui menace autant les conducteurs des motos que les usagers des routes. Face à l’afflux grandissant de ce type d’engins, nombre de familles préfèrent éviter d’emprunter la route nationale menant au littoral de la wilaya, devenue un chemin à haut risque en période estivale, surtout durant les week-ends.

Echec d’une tentative d’émigration clandestine à Mostaganem

Une tentative d’émigration clandestine de 16 personnes a été mise en échec hier par les services de gardes-côtes au large de Mostaganem, selon le groupement territorial de ce corps. Les unités flottantes relevant des gardes-côtes ont intercepté à 4 heures du matin un bateau de pêche avec à son bord 16 candidats à l’émigration clandestine, dont deux femmes, à 16 miles marins (30 km) au nord-ouest du port de Mostaganem. Le groupe de harraga composé de 14 ressortissants étrangers et de deux citoyens originaires de la wilaya de Mostaganem a été reconduit au port de Mostaganem pour les procédures en vigueur dans de tels cas et leur prodiguer les premiers soins, a-t-on fait savoir. A noter que les unités des gardes-côtes ont activé, en coordination avec les autorités compétentes, le dispositif de prévention contre la propagation de l’épidémie de Covid-19 au niveau de ce poste frontalier maritime.

L’université de Princeton va retirer le nom du président Wilson d’une de ses écoles

L’université de Princeton va retirer le nom Woodrow Wilson de son école des affaires internationales en raison des «politiques et opinions racistes» de l’ancien président américain, a annoncé le prestigieux établissement universitaire de la côte Est samedi. Woodrow Wilson (1856-1924) a gouverné les Etats-Unis entre 1913 et 1921. A l’étranger, le père fondateur de la Société des Nations (ancêtre de l’ONU) incarne la fin de l’isolationnisme américain. Mais dans son pays, le 28e président américain avait laissé les Etats du Sud pratiquer la ségrégation et il avait autorisé les ministères fédéraux à séparer leurs employés noirs de leurs employés blancs. «Ses politiques et opinions racistes font de son nom quelque chose d’inapproprié pour une école où les étudiants, le personnel et les anciens élèves doivent être pleinement investis dans la lutte contre le fléau du racisme», a indiqué dans un communiqué le président de l’université, Christopher Eisgruber, après un vote du conseil d’administration.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!