On vous le dit | El Watan
toggle menu
vendredi, 13 décembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191212

  • Massage Tunisie


On vous le dit

14 août 2019 à 9 h 00 min

– Meurtre à Blida

Ben Achour, un quartier déshérité de la commune de Blida, a été le théâtre, hier, d’un lâche assassinat. En effet, un homme de 55 ans, employé au complexe sportif Mustapha Tchaker, a reçu plusieurs coups de sabre au ventre de la part d’un jeune drogué. Il est mort à l’hôpital, où il a été  impossible de le sauver, puisque les coups avaient atteint les parties viscérales. Des témoins oculaires racontent que la victime criait haut et fort et ne comprenait pas pourquoi l’auteur du crime l’a pris pour cible.

Des habitants du quartier attestent que le jeune en question est un «drogué notoire», ayant même des différends avec sa famille, allant jusqu’à les mettre à la porte depuis plus d’une semaine. Juste après le drame, la famille et les proches de la victime ont poursuivi l’auteur du crime et tenté d’appliquer la loi du Talion, n’était l’arrivée des éléments de la Sûreté nationale qui l’ont arrêté, évitant ainsi un deuxième meurtre et de graves débordements. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes exactes de ce drame.  Notons que la consommation de psychotropes a pris des proportions alarmantes au quartier populaire de Ben Achour.

– Un mort et cinq blessés dans deux accidents domestiques à Azzaba

Une personne est morte et cinq autres ont été blessées dans deux accidents domestiques survenus ces derniers jours à Azzaba, à moins de 40 km à l’est de Skikda. Le deuxième accident qui s’est produit dans la matinée d’hier a causé de graves blessures à 5 personnes de la même famille, le père, la mère et trois enfants en bas âge, suite à l’explosion d’une bonbonne de gaz, a-t-on appris auprès des services de la Protection civile.

L’explosion, qui a provoqué un important incendie ayant consumé en partie l’appartement familial, situé à la cité des 1000 Logements, dans la ville de Azzaba, a été suivie d’un mouvement de panique parmi les habitants de l’immeuble. Accusant des brûlures du deuxième degré, les cinq blessés ont été évacués dans un premier temps vers l’Etablissement hospitalier Mohamed Denden de Azzaba, avant d’être transférés, le jour même, au le CHU Ibn Rochd de Annaba.

– Une entreprise cambriolée le jour de l’Aïd à Biskra

Le siège d’une entreprise privée de vente et d’installation de cuisines collectives, de matériels de refroidissement et d’équipements pour les cantines et les réfectoires, sise à la cité communale Beni Morah, a été cambriolé dans l’après-midi de dimanche dernier, premier jour de l’Aïd El Adha, par un ou plusieurs individus qui sont repartis avec une somme d’un milliard de centimes, déposée dans un coffre fermé à clé, a-t-on appris.

Alertés par le propriétaire de l’entreprise en question qui avait passé ce jour de fête en famille dans son village d’origine, les agents de la Sûreté nationale, qui ont constaté le cambriolage, ont été intrigués par le fait que ce larcin ait été réalisé sans effraction matérielle ni bris de vitres ou de serrures.

Une brigade de la police scientifique est à l’œuvre afin de collecter les indices et retrouver le ou les auteurs de cet étrange vol commis, selon les enquêteurs, par une personne de confiance de la famille connaissant parfaitement les lieux et qui aurait profité de l’absence des employés et du patron en ce jour de fête. L’enquête suit son cours, indique-t-on de sources fiables.

– Sept migrants clandestins interceptés au large de Bizerte

Sept migrants clandestins ont été interceptés au large de Bizerte, en Tunisie, par une patrouille de la garde maritime, indique le ministère de l’Intérieur dans un communiqué rendu public lundi. «Un bateau de pêche avec sept personnes à bord qui tentaient de franchir illégalement la frontière maritime en direction de l’Europe a été intercepté dimanche au large de Bizerte par une patrouille de la garde maritime», rapporte le ministère de l’Intérieur dans son communiqué.

Selon la même source, les gardes-côtes ont pu saisir chez ces personnes, dont l’âge varie entre 22 et 36 ans, un appareil de localisation GPS, du carburant et de l’argent en dinars et en devises. Parmi ces individus, deux ont des antécédents judiciaires et font l’objet d’un mandat de recherche, précise-t-on.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!