On vous le dit | El Watan
toggle menu
jeudi, 23 mai, 2019
  • thumbnail of elwatan20190523

On vous le dit

12 février 2019 à 10 h 30 min

– De l’alcool frelaté fait une centaine de morts en Inde

Une centaine de personnes ont succombé à de l’alcool frelaté au cours du week-end en Inde, déclenchant une vaste opération policière contre les distilleries clandestines, ont rapporté, hier, les autorités et la presse locale. De nombreuses victimes restent hospitalisées dans une zone à cheval sur les Etats d’Uttar Pradesh et d’Uttarakhand (nord), située à 150 km au nord de la capitale New Delhi, région qui a enregistré une avalanche de décès dus à l’alcool clandestin depuis vendredi soir.

D’après les médias indiens, le bilan s’élève à 116 morts, depuis vendredi, et pourrait être amené à s’alourdir. Plus de 3000 personnes, soupçonnées d’être liées à la contrebande d’alcool, ont été arrêtées, en réponse à cette hécatombe, ont indiqué les autorités d’Uttar Pradesh. «La plupart des décès sont survenus au cours du week-end et de nombreuses personnes des villages alentour sont traitées dans les hôpitaux locaux», a déclaré Shailendra Kumar Sharma, porte-parole de la police du district de Saharanpur en Uttar Pradesh, qui a recensé 59 décès. Des centaines d’Indiens pauvres meurent chaque année après avoir consommé de l’alcool frelaté bon marché.

– Le cambrioleur d’une bijouterie arrêté en flagrant délit par des citoyens

L’auteur d’une tentative de cambriolage d’une bijouterie à Berriane (45 km au nord de Ghardaïa) a été arrêté dimanche en flagrant délit et le butin récupéré grâce à la vigilance et au concours de la population, selon un communiqué de la cellule de communication de la Sûreté de wilaya. Selon les premiers éléments de l’enquête, le jeune malfaiteur (25 ans) aurait occupé, sans se faire remarquer par le voisinage, une maison inhabitée et mitoyenne avec la bijouterie, précise la même source.

Une fois dans la maison, il aurait ensuite percé le mur afin d’accéder dans l’enceinte de la bijouterie. Seulement, le bruit du percement du mur a suscité la curiosité de quelques citoyens, dont le frère du bijoutier, qui ont encerclé le magasin avant d’appeler les éléments de la Sûreté de daïra. Une fois sur les lieux, ces derniers ont investi le magasin et procédé à l’arrestation en flagrant délit du cambrioleur cagoulé et portant des gants avec un sac rempli de bijoux d’une valeur de plus de 10 millions de dinars, ainsi qu’une somme d’argent estimée à 34 460 DA, selon la même source. Le mis en cause sera présenté devant les instances judiciaires de la circonscription compétente.

– Déclin mondial sans précédent des insectes

Près de la moitié des espèces d’insectes, essentielles aux écosystèmes comme aux économies, sont en déclin rapide dans le monde entier, alerte une étude qui met en garde contre un «effondrement catastrophique» des milieux naturels. «La conclusion est claire : à moins que nous ne changions nos façons de produire nos aliments, les insectes auront pris le chemin de l’extinction en quelques décennies», soulignent les auteurs de ce bilan «effrayant», synthèse de 73 études, qui pointe en particulier le rôle de l’agriculture intensive.

Aujourd’hui, environ un tiers des espèces sont menacées d’extinction «et chaque année, environ 1% supplémentaire s’ajoute à la liste», ont calculé Francisco Sanchez-Bayo et Kris Wyckhuys, des universités de Sydney et du Queensland. Ce qui équivaut, notent-ils, «au plus massif épisode d’extinction» depuis la disparition des dinosaures.

– Démission collective de médecins spécialistes à Tébessa

Dix médecins spécialistes de l’Etablissement public hospitalier (EPH) Alia Salah de la ville de Tébessa ont présenté, dimanche après-midi, leur démission collective à cause de l’«absence de conditions convenables de travail», ont-ils indiqué lundi dans un communiqué. «Cette démission collective intervient après une série de protestations liées à l’absence de conditions convenables de travail dans cet EPH, les problèmes répétés avec son directeur et la non-satisfaction de leurs revendications», selon le communiqué adressé au ministère de tutelle, au wali et au directeur de la santé dont une copie est parvenu à l’APS.

Ces médecins sont spécialisés en chirurgie générale, neurochirurgie, chirurgie orthopédique, chirurgie maxillaire, chirurgie dentaire et hématologie. Selon le Dr Okba Ghelab, neurochirurgien, cette démission constitue l’ultime pas après les précédentes actions de protestation dénonçant l’absence de conditions de travail convenables. Selon le même spécialiste, le directeur de l’EPH «interfère constamment dans le travail des médecins spécialistes, ne facilite pas leur fonction et les empêche d’utiliser les équipements médicaux nécessaires», poussant les patients à recourir à d’autres établissements et à se rendre dans d’autres wilayas.

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!