On vous le dit | El Watan
toggle menu
jeudi, 21 mars, 2019
  • thumbnail of elwatan20190321

On vous le dit

15 novembre 2018 à 11 h 00 min

– L’étrange démarche de l’administration contre les débitants de boissons alcoolisées à Sidi Bel Abbès

Au lendemain de la visite d’inspection du ministre de l’Intérieur à Sidi Bel Abbès, où il a insisté sur l’amélioration du service public, plusieurs exploitants de débits de boissons alcoolisées touchés par des mesures de fermeture se sont étonnés du traitement de leurs recours au niveau de la Direction de la réglementation de la wilaya (DRAG).

Destinataires de convocations établies le 10 novembre (jour non ouvrable), les concernés ont été appelés à se présenter le lendemain au niveau de la DRAG, soit le 11 novembre, sans qu’ils soient notifiés pour autant comme le prévoit pourtant la loi en vigueur.

«Nous n’arrivons pas à comprendre le pourquoi de cette démarche qui nous prive du droit d’interjeter un recours et d’exposer les contraintes spécifiques liées à notre activité», déplore un groupe d’exploitants, qui ont récemment saisi, par écrit, le wali de Sidi Bel Abbès pour lui exposer leurs doléances. Pour rappel, des décisions de fermeture allant d’un à trois mois ont été notifiées à une demi-douzaine d’exploitants, et ce, pour divers motifs «visant essentiellement à mettre en conformité ces établissements avec la loi», selon le wali, M. Saci.

– Souk El Had (Boumerdès) : L’ex-P/APC condamné à 5 ans de prison

L’ex-P/APC de Souk El Had, Boualem Goumetre, a été condamné avant-hier par le tribunal correctionnel près la cour de Boumerdès à une peine de cinq ans de prison ferme. Le mis en cause, élu à l’époque sur une liste du Parti des travailleurs (PT), a été poursuivi pour «faux et usage de faux» et «non-respect de la réglementation régissant le code des marchés publics». L’affaire remonte au mois d’avril 2015.

L’inculpé a été reconnu coupable d’avoir falsifié le PV d’ouverture des plis du marché portant étude d’une placette avec escaliers à la cité du 20 Août, d’un montant de près de 10 millions de dinars.

Il aurait déchiré trois feuilles du registre de l’ouverture des plis avant de les remplacer par trois autres qui portent de fausses signatures du président de la commission d’ouverture des plis. Mais lui a toujours nié ces faits, soulignant qu’il s’agissait de simples erreurs. Deux autres accusés, un entrepreneur et un ancien élu à l’APC, ont été condamnés dans le cadre de la même affaire à des peines de 2 ans et 18 mois de prison avec sursis.

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!