Necib annonce la «débidonvilisation» des oueds : Les zones inondables bientôt classées | El Watan
toggle menu
dimanche, 05 juillet, 2020
  • thumbnail of elwatan05072020




Necib annonce la «débidonvilisation» des oueds : Les zones inondables bientôt classées

18 septembre 2018 à 1 h 36 min

En 18 ans, l’Etat a alloué plus de 200 milliards de dinars pour lutter contre les inondations. Un classement des zones à risque est en cours de réalisation.» C’est le chiffre donné par Hocine Necib, ministre des Ressources en eau, invité hier au forum de la Radio nationale.

Selon M. Necib, faire face aux intempéries est la mission principale de son secteur sur deux niveaux : l’encadrement technique et légal de la gestion de ce phénomène naturel et également le travail sur terrain et les investissements engagés en collaboration avec les autres secteurs, particulièrement celui des Collectivités locales. «Afin de faire face à ce phénomène, nous avons investi depuis des années dans plusieurs wilayas du pays, telles que Ghardaïa, Sidi Bel Abbès et Batna, afin de les protéger des crues et inondations. Toutefois, limiter ce phénomène à une région du pays n’est pas la solution.

C’est la raison pour laquelle, nous avons mis en place, en collaboration avec l’UE, une stratégie nationale de lutte contre les inondations qui est aujourd’hui opérationnelle. Dans le cadre de cette stratégie, depuis 2000, nous avons lancé 600 projets et mobilisé plus de 200 milliards de dinars. Il y a eu, également, la protection de plusieurs grands ouvrages et le réaménagement et le curage des oueds.

En plus de tous ces investissements, nous avons acquis dernièrement des équipements de haute qualité dédiés aux villes à haut risque d’inondation», explique-t-il. Ces équipements placés au niveau des oueds permettront de détecter l’épaisseur de l’écoulement et émettront une alerte à un niveau bien précis. «Cela nous permettra d’intervenir, en collaboration avec les collectivités locales, en temps réel. Chlef, Blida et Médéa sont les wilayas pilotes avant de généraliser ce système d’alerte à travers 28 wilayas», poursuit M. Necib.

Selon le ministre, ces changements climatiques font apparaître ces pluies de fin d’été, qui sont des orages intenses dans une période très courte menant à des dégâts considérables. En plus de l’identification des zones potentielles aux inondations, un classement des wilayas à haut risque est aujourd’hui en cours d’établissement. Des simulations sont au programme afin de mettre en place un panel de dispositifs pour gérer ce phénomène ainsi que l’expansion urbanistique. Pour les wilayas touchées par les inondations récemment, à l’instar de Tébessa, M. Necib a déclaré qu’en concertation avec le ministère de l’Intérieur, il a été décidé d’éviter que les oueds ne se transforment en dépotoirs ou lieux d’habitation. Un travail de curage, de nettoiement des oueds et d’éradication des bidonvilles construits dans les lits des oueds, sera entamé dans les prochains jours, annonce-t-il.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!