toggle menu
mercredi, 19 juin, 2019
  • thumbnail of elwatan20190619
  • Pub Alliance Assurance

Mouad Bouchareb est invité par ses pairs à démissionner : Il subira le sort fatal de Saïd Bouhadja !

19 mai 2019 à 9 h 40 min

Mouad Bouchareb, l’homme qui a accédé au perchoir de l’Assemblée populaire nationale à 47 ans, subira-t-il le même sort que son prédécesseur Saïd Bouhadja, débusqué à la hussarde en octobre dernier pour, soi-disant, son «incapacité de gestion» ?

Bouhadja était contesté par son parti, qui l’avait pourtant propulsé au poste de troisième homme de l’Etat. Après moins d’une année à la tête de l’hémicycle Zighout Youcef, Mouad Bouchareb, qui exigeait le départ de Bouhadja, se retrouve aujourd’hui dans la même situation. Ejecté de la direction du FLN, il est sommé par ses proches de présenter sa démission et le processus de sa destitution a franchi une étape de non-retour. Ironie du sort, Bouchareb est actuellement honni et désavoué par ses pairs.
Pourquoi un tel revirement ? Pourquoi son propre camp s’est-il retourné contre lui ? Certains députés du FLN ignorent même les raisons de cette rébellion. Ils ont juste reçu l’ordre d’accélérer son éviction de son poste de président de l’APN. Pour le nouveau secrétaire général du FLN, Mohamed Djemai, le président de l’APN doit rendre son tablier, parce que les Algériens, qui manifestent par millions, essentiellement le vendredi, ont mis Bouchareb dans le lot des «4B» (avec Abdelkader Bensalah, Noureddine Bedoui et Tayeb Belaïz, qui a cédé à la pression mardi 16 avril) exhortés à quitter les institutions qu’ils dirigent. Partisan du 5e mandat, l’homme incarne l’ancien régime. Hier, tard dans la soirée, le nouveau patron du FLN a réuni le groupe parlementaire pour peaufiner le dossier de la destitution du président de la Chambre basse du Parlement.

A cet effet, Mohamed Djemai a appelé ouvertement Mouad Bouchareb à démissionner de son poste. «J’appelle Bouchareb à mettre l’intérêt du pays et du peuple au-dessus de toute considération en ayant le courage requis pour démissionner de son poste de président de l’APN, sachant que nous souhaitons que les choses se fassent d’une manière civilisée», a précisé Djemai.

Des députés des formations RND, MPA et Taj ont été invités à cautionner ce coup de force et, par conséquent, à officialiser leur retrait de confiance à Bouchareb, ouvrant la voie à son départ forcé. Lâché par le régime affaibli, Bouchareb n’aura pas d’autre choix que de s’avouer vaincu et de céder. D’ailleurs, dans les coulisses de l’APN, on parle de manœuvres de Mohamed Djemai pour justement succéder à Bouchareb.

Toutefois, la question que se posent les députés est de savoir qui est derrière Djemai, un homme pourtant fortement contesté et qui a osé «dégager» Bouchareb de la présidence du FLN et bientôt de l’APN.

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!