Mokrane Aït Larbi dénonce la fermeture des églises : «Une atteinte à la liberté de culte» | El Watan
toggle menu
vendredi, 15 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191114


Mokrane Aït Larbi dénonce la fermeture des églises : «Une atteinte à la liberté de culte»

20 octobre 2019 à 10 h 00 min

L’avocat et défenseur des droits de l’homme, maître Mokrane Aït Larbi, dénonce la récente décision de l’administration de fermer des églises, notamment à Tizi Ouzou et à Béjaïa.

Dans une déclaration rendue publique, diffusée hier sur sa page Facebook, il condamne une «grave atteinte à la liberté de culte» et «une violation de la Constitution des lois du pays». «Les services de sécurité ont procédé à la fermeture de plusieurs églises sur la base de décision émanant des services des wilayas de Tizi Ouzou et de Béjaïa. Ils ont également réprimé violemment le rassemblement pacifique organisé par cette communauté devant le siège de la wilaya de Tizi Ouzou (jeudi dernier)», déplore-t-il.

L’avocat rappelle, dans la foulée, le contenu de l’article 42 de la Constitution qui «interdit toute atteinte à la liberté de culte et garantit son libre exercice», ainsi que l’ordonnance 03 06 du 28 février 2016 définissant les conditions d’exercice de cultes autres que musulman qui est respecté par la communauté chrétienne en Algérie. «Malgré cela, les autorités administratives ont violé cette liberté et  ont foulé aux pieds la Constitution et la loi ainsi que les prérogatives du pouvoir législatif. Il ne peut y avoir fermeture d’une église, sauf sur décision définitive de la justice et non pas sur décision administrative», condamne-t-il, en qualifiant ces «ces agissements de l’administration d’anticonstitutionnels».

Dans ce sens, l’avocat réclame la «réouverture des églises pour permettre aux citoyens non musulmans d’exercer leur culte en toute liberté». «Devant cette grave dérive, je me pose la question de savoir où sont les  »activistes » des droits de l’homme», ajoute-t-il. Pour rappel, les autorités ont décidé, de manière subite, de sceller les sièges des églises protestantes dans les wilayas de Tizi Ouzou et de Béjaïa. Parmi les lieux de culte fermés, il y a, selon la communauté chrétienne, la «plus grande église protestante d’Algérie du Plein Evangile de la ville de Tizi Ouzou, qui existe depuis 23 ans». Les fidèles dans les deux wilayas ont organisé, durant la semaine dernière, plusieurs rassemblements pour exiger la réouverture des églises fermées. 


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!