Mascara : Un hirak sur fond de soif | El Watan
toggle menu
mercredi, 17 juillet, 2019
  • thumbnail of elwatan17072019




  • Pub Alliance Assurance



Mascara : Un hirak sur fond de soif

13 juillet 2019 à 10 h 00 min

En ce 21e vendredi de mobilisation, les militants du Hirak ech-chaâbi (Mouvement populaire) ont battu le pavé à Mascara et Mohammadia. Ni la canicule, ni les menaces de répression n’ont affecté le moral des manifestants qui scandaient tout au long de leur parcours : «Dawla madania machi askaria !» (Etat civil, pas militaire)», «La hiwar maâ issabate !» (Pas de dialogue avec les bandes de voleurs)», «FLN, RND dégagez !», «Libérez Bouragaâ !» et «Silmiya, silmiya, matalibna charïya !» (Pacifique, pacifique, nos revendications sont légitimes.»

En outre, comme à l’accoutumée dans la ville de Mascara, les nombreux militants du hirak ont chargé l’ex-parti unique. En observant une halte devant le siège de la mouhafadha, les hirakistes ont réclamé «la dissolution du FLN, des Assemblées locales et celles des deux Chambres

Et de scander : «Libérez l’Algérie !» et «Y en a marre de ce pouvoir !» Parallèlement, la pénurie d’eau était également à l’ordre du jour du hirak. A Mascara et à Mohammadia, les marcheurs sous un soleil de plomb ont réclamé de l’eau potable qui n’est plus disponible depuis une dizaine de jours. «En cette période de grande chaleur, les robinets son à sec depuis environ dix jours», relate un citoyen de Mascara. La situation est pareille à Gharouss, Mohammadia, Mamounia, Tighennif, Hachem, El Keurt et beaucoup d’autres localités. 


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!