Mascara : 11 militants du Hirak interpellés avant l’arrivée de la ministre Meriem Merdaci (actualisé) | El Watan
toggle menu
lundi, 26 août, 2019
  • thumbnail of elwatan20190826



  • Pub Alliance Assurance


Mascara : 11 militants du Hirak interpellés avant l’arrivée de la ministre Meriem Merdaci (actualisé)

06 juillet 2019 à 14 h 14 min

Onze militants du Hirak Echaâbi (Mouvement populaire) dont une femme ont été arrêtés, dans la matinée de ce samedi 6 juillet, dans la ville de Mascara, par des policiers, quelques minutes avant l’arrivée de la ministre de la Culture, Meriem Merdaci. Ils seront relâchés après avoir passé  environ sept heures au commissariat central. 

Les militants ont été arrêtés alors qu’ils tentaient de protester devant le nouveau siège de la Culture, sis au boulevard Medeghri Ahmed, à quelques encablures du siège de la wilaya, contre la venue de l’une des membres d’un gouvernement rejeté par la population, en l’occurrence Meriem Merdaci.

Contacté par téléphone vers 12h30, l’un des militants du hirak arrêtés, Ghalem Bekkadar, nous dira : «Pour le moment, nous sommes douze personnes au commissariat central. Nous ignorons ce qui nous attend ! »

Les personnes arrêtées sont, selon notre interlocuteur : Ghalem Bekkadar, Kermas Benyekhlef, Djidar Mohamed Abdelkarim, Boumeslout Abdelkarim, Zitouni Mohamed, Gherib Mohamed El-Amine, Ould Yerou Abdelhak, El-Ouafi Hadj, Nerdi Brahim et son épouse et Hocine Mokhtar.

C’est à partir de 15h que les éléments de la Sûreté de wilaya, a-t-on constaté, ont commencé à présenter les activistes devant le médecin du service des Urgences de l’hôpital Meslem Tayeb de Mascara, pour subir un examen médical avant de les relâcher.

Aux environs de 17h30, tous les activistes du hirak ont été libérés, après avoir passé environ sept heures au commissariat central.

Au commissariat, les activistes n’ont pas été auditionnés. «Nous n’avons pas été auditionnés et aucun procès-verbal n’a été rempli. Ils nous ont maintenus pendant environ sept heures au commissariat de police, pour nous relâcher après la fin de la visite de travail de la ministre de la Culture», dira Kermas Benyekhlef, l’un des militants du hirak arrêtés.

Signalons que la visite de travail de Meriem Merdaci, ministre de la Culture, à la wilaya de Mascara a été marquée par la mise en place d’un important dispositif sécuritaire.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!