Marche du 1er novembre : échauffourées et des blessés sur l’autoroute à Ahnif | El Watan
toggle menu
lundi, 13 juillet, 2020
  • thumbnail of elwatan13072020




Marche du 1er novembre : échauffourées et des blessés sur l’autoroute à Ahnif

01 novembre 2019 à 12 h 25 min

Des échauffourées ont opposé, hier soir, des manifestants venus de Béjaia et les gendarmes à Ahnif (Bouira).  Plusieurs personnes ont été arrêtées, selon des sources locales qui déplorent des blessés parmi les manifestants.

Des dizaines de bus transportant des manifestants, venus du nord de Sétif (Bousselam et Ait Mohli) et de Béjaia, ont été bloqués, hier soir, sur l’autoroute près d’Ahnif , par un barrage de la gendarmerie.

« Les gendarmes ont fermé la route pour nous empêcher de participer à la marche du 1er novembre prévue à Alger. Les échauffourées ont éclaté vers 22h00. Les gendarmes, des centaines, ont poursuivi les manifestants pacifiques jusqu’à dans leurs bus pour les frapper avec des matraques. Ils ont aussi utilisé les tasers et le gaz lacrymogène. Plusieurs manifestants ont été arrêtés. Nous avons rebroussé chemin vers 2h00 du matin », témoigne un manifestant.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!