Marche de soutien des travailleurs de Cevital à Bouira | El Watan
toggle menu
samedi, 24 août, 2019
  • thumbnail of elwatan20190824

  • Pub Alliance Assurance




Marche de soutien des travailleurs de Cevital à Bouira

26 avril 2019 à 10 h 15 min

Une centaine de travailleurs des filiales appartenant au groupe Cevital, notamment de Metal Structure basée à la zone industrielle de Sidi Khaled dans la commune de Oued El Berdi, ont manifesté, hier, dans les rues de la ville de Bouira, pour réclamer la libération «immédiate et inconditionnelle» du puissant homme d’affaires du pays, a-t-on constaté.

L’action de protestation initiée par le collectif des employés de Cevital a été soutenue par des élus du RCD et leur chef de file à l’APW, Chabane Meziane et l’élu Hamid Gasmi. «Libérez Rebrab», «Libérez l’économie», «Oui pour une justice et non aux règlemnt de comptes», «Ne mélangez pas le sucre et la cocaïne», «Le peuple demande le départ du système qui a dévasté l’Algérie», «Le peuple dit non à une justice instrumentalisée pour casser l’économie en période de crise», «Nous demandons l’arrestation de la bande» (el issaba), «Le monde à l’envers, Chakib Khelil qui a volé des milliards jouit de la liberté, Rebrab qui a créé des millions de postes d’emploi se retrouve en prison», «L’importateur de technologie est à El Harrach, l’importateur de cocaïne est en liberté au Club des Pins», pouvait-on lire sur les pancartes brandies par les manifestants qui ont observé un rassemblement sur l’esplanade de la maison de la culture Ali Zamoum, avant de marcher vers le siège de la Cour de justice.

Les travailleurs de Cevital ont scandé aussi des slogans hostiles au pouvoir : «Pouvoir assassin !» «Arrêtez Saïd !» (Bouteflika ndlr). Dans une déclaration rendue publique par le collectif des travailleurs du groupe Cevital de la wilaya de Bouira, qui dénonce entre autres «l’arrestation arbitraire et hollywoodienne du PDG Issad Rebrab», souligne que «cette arrestation injuste intervient en pleine révolution pacifique que le peuple algérien a entamée le 22 février dernier, dans le but de changer radicalement le système politique et de se réapproprier son droit à l’autodétermination».

Et d’ajouter que l’arrestation du patron de Cevital a deux objectifs : «L’embrasement de la Kabylie qui a été depuis toujours la locomotive de toutes les luttes justes et nobles dans le but de l’isoler politiquement du reste de l’Algérie en ces moments et le sabotage du groupe Cevital afin de permettre aux amis émiratis du commanditaire de cette arrestation de s’installer dans notre pays de la plus abjecte des manières». La marche s’est déroulée dans le calme et aucun incident n’a été signalée, a-t-on constaté.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!