Manifestation contre le 5e mandat : Imposante marche des étudiants à Tizi Ouzou | El Watan
toggle menu
mercredi, 20 mars, 2019
  • thumbnail of elwatan20190320

Manifestation contre le 5e mandat : Imposante marche des étudiants à Tizi Ouzou

04 mars 2019 à 11 h 05 min

Les étudiants de l’Université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou (UMMTO) ont investi, hier aussi, la rue à l’occasion d’une marche contre la candidature du président Abdelaziz Bouteflika pour un 5e mandat.

La communauté estudiantine de la wilaya de Tizi Ouzou a ainsi exprimé son refus de voir Bouteflika briguer une autre mandature à la tête de la magistrature suprême. Des milliers d’étudiants ont battu le pavé dans la ville des Genêts. Avant la manifestation, des marcheurs affluaient des différents sites de l’UMMTO pour converger vers le campus de Hasnaoua, où ils se sont rassemblés pour l’entame de la marche.

Celle-ci a démarré vers 13h. Les manifestants ont mis en avant des banderoles sur lesquelles on pouvait lire des slogans hostiles au pouvoir et pour le départ du système. «Bouteflika et Saïd dégagez», est-il écrit sur l’un des étendards brandis durant toute la marche, qui s’est dirigée, dans un climat pacifique, vers la montée du stade du 1er Novembre, pour se poursuivre vers le centre-ville. Au fur et à mesure que la procession avançait, d’autres étudiants, venus pour la plupart des pôles universitaires de Tamda et Boukhalfa, rejoignaient les carrés.

Les marcheurs ont scandé à gorge déployée : «Pouvoir assassin !», «Libérez le pays de la mafia !» et «Imazighen !» ainsi que «Système dégage». La foule a continué son parcours jusqu’à la placette de l’ancienne gare routière. «Les décideurs ne peuvent pas arrêter un peuple sur la voie de sa liberté.

Les étudiants de l’UMMTO ne sont pas insensibles à ce qui se passe dans notre pays. La situation est grave surtout avec le forcing de ceux qui veulent imposer la candidature d’un homme malade pour nous rendre malade pendant les cinq années à venir. C’est inacceptable», fulmine un étudiant. Il estime que la candidature de Bouteflika est «une agression contre la volonté peuple».

Les marcheurs se sont dispersés dans le calme sans le moindre incident. Par ailleurs, notons que c’est la deuxième action de la communauté estudiantine, en une semaine, à Tizi Ouzou. Mardi dernier aussi, des milliers d’étudiants avaient pris part à une grandiose marche dans la capitale du Djurdjura contre le 5e mandat.

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!