Maintenu en isolement à la prison d’El Harrach : Programmation du procès de Fodil Boumala | El Watan
toggle menu
dimanche, 05 avril, 2020
  • thumbnail of elwatan05042020



Maintenu en isolement à la prison d’El Harrach : Programmation du procès de Fodil Boumala

25 janvier 2020 à 10 h 24 min

Le procès de Fodil Boumala est programmé pour dimanche 9 février prochain au tribunal de Dar El Beïda (Alger), apprend-on auprès de son avocat, Me Abdelghani Badi.

Le militant et universitaire Fodil Boumala a été placé, le 19 septembre 2019, en détention préventive à la prison d’El Harrach (Alger). Les chefs d’inculpation retenus contre lui sont «atteinte à l’intégrité du territoire national» et «atteinte à l’unité nationale».

Selon un communiqué rendu public du Comité national pour la libération des détenus (CNLD) ainsi que de la Ligue des droits de l’homme (LADDH) au lendemain de son arrestation, l’activiste a été embarqué le 18 septembre vers 20h30 en bas de chez lui à la cité les Bananiers (Bab Ezzouar, Alger) par des agents en civil. Plusieurs demandes de remise en liberté déposées par les avocats de Boumala ont été refusées.

Des militants en vue sont toujours incarcérés, à l’instar de Karim Tabbou, président de l’Union démocratique et sociale (UDS), Abdelouahab Fersaoui, président du Rassemblement Actions Jeunesse (RAJ), et Samir Benlarbi. Ces derniers jours, la machine judiciaire a été remise en branle. Le verdict des ex-détenus vendeurs de pin’s, Akram Ghimouz, Abdelkader Bacha, Kheiredine Benzine et Fazil Dechicha, relâchés jeudi 2 janvier après avoir purgé la peine de 6 mois de prison, ainsi que les autres qui étaient sous contrôle judiciaire, à savoir Ghimouz Alaa, Ihaddadene Islam, Bouanani Razane, Gasmi Zineddine, Nefti Belkacem Karim et Ayadi Yakoub, a été annoncé par la cour d’Alger : relaxe pour tout le monde, a annoncé le CNLD. «Pour rappel, tous les concernés ont été condamnés à 6 mois de prison ferme lors du procès du 18 novembre dernier par le tribunal de Sidi M’hamed, dont le verdict a été prononcé le 25 novembre et confirmé par le procureur de la cour d’Alger (Ruisseau) mercredi 15 janvier», précise le comité. Plusieurs autres affaires d’activistes du mouvement populaire ont été reprogrammées pour les prochains jours.

Le procès de Abdelkrim Zeghileche et Lynda Nacer reporté pour la troisième fois par le tribunal de Constantine, au mercredi 5 février prochain. Par contre, le tribunal vient de notifier à une troisième personne (un certain Bouhelati) qu’il est aussi coaccusé dans le même dossier pour «attroupement non armé», signale le CNLD.

Le procès des ex-détenus Boudjemil Mohamed, Ali Ider, Akbi Akli, Lekehal Ali et Hamza Karoun à la cour d’Alger (Ruisseau) est reporté au mercredi 18 mars prochain. Les concernés ont été relaxés le 13 novembre par le tribunal de Bab El Oued après leur arrestation le 21 juin pour «port du drapeau amazigh», a indiqué le comité. Ce dernier a annoncé que la cour d’El Tarf a condamné l’activiste blogueur Zakaria Elmonkid Korfa à 100 000 DA d’amende, alors qu’il avait été condamné par le tribunal de Dréan à 500 000 DA pour l’accusation d’«outrage à corps constitué (ANP)».

La même cour a renvoyé l’autre procès de Zakaria Elmonkid Korfa et Badreddine Korfa, au 3 février prochain, alors qu’ils ont été condamnés à 6 mois avec sursis et 50 000 DA d’amende chacun, pour «outrage à corps constitué» et «photographie sans autorisation».

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!