Mahmoud Boudarene, psychiatre : « Les Algériens ont patienté et mûri leur révolte à travers un pacifisme exemplaire » | El Watan
toggle menu
mardi, 23 avril, 2019
  • thumbnail of elwatan20190423

Mahmoud Boudarene, psychiatre : « Les Algériens ont patienté et mûri leur révolte à travers un pacifisme exemplaire »

15 avril 2019 à 20 h 45 min

Les grandioses manifestations qu’ont connues les différentes régions de l’Algérie ne cessent de susciter l’estime et l’admiration du monde entier, notamment pour leur caractère pacifique.

Les  analystes et observateurs qui ont prédit l’apocalypse ont tous fait fausse route. «Le génie de certaines sociétés réside dans leurs aptitudes à générer des mécanismes de régularisation et d’amortissement de la violence » estime le docteur en psychiatrie Mahmoud Boudarene, qui s’exprimait lors d’une journée d’étude sous le thème « De la violence au pacifisme, entre changement et transition », organisée aujourd’hui au niveau de la bibliothèque centrale de Bouira, à l’initiative l’association Savoir et bien être.

Pour le conférencier, tous les ingrédients d’une insurrection populaire en Algérie étaient déjà réunis. « La société algérienne a été progressivement conduite vers une situation d’indignité. La jeunesse algérienne en particulier, a été toujours exclue dans la prise décision. Pourtant, tout être humain a le droit de décider de son sort, de construire son avenir et de prendre en main son destin. Or l’avenir des Algériens a été confisqué par un système politique qui les a aliénés », a-t-il expliqué.

Plus loin dans son analyse, le psychiatre a estimé que l’Algérie a été pendant longtemps un pays de non droit et de désordre ouvrant ainsi les portes à toutes les dérives. Néanmoins depuis le début des manifestations, les algériens ont adopté une démarche totalement pacifique. « Quand il y a désordre institutionnel qui s’associe à un désordre social, cela crée une situation d’anomie qui conduit généralement à la violence. C’est vraiment miraculeux de voir la société algérienne manifester et montrer son désespoir pacifiquement », a-t-il dit.

Selon Dr Mahmoud Boudarene, c’est en se référant à l’histoire récente de l’Algérie qu’on  pourrait trouver des explications à l’attitude non violente des manifestants. « Les Algériens ont été traumatisés par les affres de la décennie noire. Il faut savoir que même ceux qui n’ont pas vraiment vécu cette époque, ont grandi dedans. Ce vécu a contraint les Algériens à renoncer de prendre le train du Printemps arabe violent. Les Algériens ont patienté et mûri leur révolte à travers un pacifisme exemplaire que l’on voit actuellement ».

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!