Macron compare «la guerre d’Algérie» à la Shoah | El Watan
toggle menu
dimanche, 23 février, 2020
  • thumbnail of elwatan23022020 2

  • Stream système

Il a soulevé de vives critiques en france

Macron compare «la guerre d’Algérie» à la Shoah

26 janvier 2020 à 10 h 07 min

La déclaration du président français, Emmanuel Macron, concernant sa vision de traitement de la question l’histoire coloniale française, provoque un tollé dans le pays. Déjà hostiles à toute idée de reconnaissance des crimes coloniaux, la droite et l’extrême droite se sont dites choquées par les propos d’Emmanuel Macron qui, dans une interview accordée, dans l’avion qui le ramenait d’Israël, à des journalistes français, avait explicité sa vision de l’histoire, tout en affichant sa volonté à reprendre le travail mémoriel.

«La France doit revisiter la mémoire de la guerre d’Algérie pour mettre un terme au conflit mémoriel qui rend la chose très dure en France. Je n’ai pas la réponse pour y parvenir», reconnaît-il, en admettant «tourner autour». Toutefois, il se dit persuadé, s’il y parvient, que ce sujet aura «à peu près le même statut que ce qu’avait la Shoah pour Chirac en 1995».

C’est cette dernière phrase qui lui vaut, depuis des heures, une avalanche de critiques. Pourtant, le président français faisait référence au geste de Jacques Chirac qui était le premier président français à reconnaître officiellement la responsabilité de l’Etat français dans la déportation de plusieurs dizaines de milliers de Français juifs. La polémique ne s’estompe pas, malgré une nouvelle déclaration d’Emmanuel Macron qui a récusé, hier, toute comparaison entre les deux faits historiques.

«L’Holocauste est un crime absolu qui ne peut être comparé à aucun autre», explique-t-il. Selon le chef de l’Etat français, le seul lien qui existe se joue entre «les sujets mémoriels» dans leur ensemble, qui «sont au cœur de la vie des nations». «Qu’ils soient utilisés par certains, refoulés par d’autres, assumés… Ils disent quelque chose de ce que vous voulez faire de votre pays et de votre géopolitique», affirme Emmanuel Macron.

Ces déclarations ont été saisies à la volée par la dirigeante de l’extrême droite, Marine Le Pen. «Comparer la Shoah à la guerre d’Algérie est obscène. Emmanuel Macron est en pleine dérive», écrit-elle sur sa page Twitter. «C’est de l’indécence. Après avoir qualifié la colonisation de ‘‘crime contre l’humanité’’, il fait l’amalgame entre la guerre d’Algérie et le pire génocide de l’histoire humaine !» déclare, de son côté, Bruno Retailleau, chef de file des sénateurs Les Républicains (ex-UMP).

Pour lui, il s’agit d’une «double offense», d’abord pour «les soldats français qui ont combattu en Afrique du Nord et qui se voient assimilés aux bourreaux de la pire espèce», ensuite pour «les victimes de la Shoah, puisque cet insupportable rapprochement revient à relativiser la monstruosité qu’a été l’Holocauste». Sur le même ton, l’eurodéputé Les Républicains, François-Xavier Bellamy, qualifie la déclaration de Macron «d’indécence absolue». «Ces propos sont à la fois une folie pour l’histoire et la mémoire, et une bombe à retardement pour notre avenir», estime ce dernier.                   



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!