Leur nombre avoisinerait les 30 000 : Des Algériens en attente de leur rapatriement vers leur pays de résidence | El Watan
toggle menu
mercredi, 10 août, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Leur nombre avoisinerait les 30 000 : Des Algériens en attente de leur rapatriement vers leur pays de résidence

23 avril 2020 à 7 h 03 min

Les autorités algériennes sont en train de recenser le nombre d’Algériens se trouvant toujours à l’étranger en vue de leur rapatriement. Ceux-là doivent, à cet effet, s’inscrire sur un site internet mis en place depuis quelques jours par le ministère de l’Intérieur.

Une deuxième opération de rapatriement est d’ailleurs en préparation actuellement. Depuis le début du confinement, et par conséquent la fermeture des lignes aériennes et maritimes, près de 10 000 Algériens ont été ramenés au pays, les derniers vols en date ont concerné 295 nationaux se trouvant aux Emirats arabes unis (EAU).

Parallèlement, il y a beaucoup d’Algériens qui, résidant à l’étranger et dont une partie est détentrice de la nationalité de leur pays de résidence, principalement la France, se sont retrouvés bloqués en Algérie depuis le début du confinement. Selon des informations, ils seraient près de 28 000 rien que pour la région centre du pays.

A l’est et l’ouest du pays, ils seraient plusieurs centaines. Leur problème est plus complexe dans le contexte actuel, vu que nombre de pays européens n’autorisent l’arrivée de vols sur leur territoire pour ce genre d’opérations qu’au compte-gouttes. «Je suis venu en famille juste avant la fermeture des frontières. Je ne pensais pas que ça se passerait comme cela.

Là, je dois rentrer pour reprendre le travail. Les enfants aussi vont apparemment reprendre les cours à l’école dans pas longtemps», a déclaré un Algérien résidant en France. Détenteur de la nationalité de ce pays, il s’est approché de l’ambassade de France à Alger, mais n’a pas pu recevoir de réponse précise. «On m’a dit d’attendre», nous a-t-il informé.

Côté algérien, les autorités sont apparemment disposées à transporter ces Algériens vers leur pays de résidence, du moins une partie, mais il y a ce problème relatif à la fermeture des espaces aériens. Donc, pour l’heure, ces Algériens résidant à l’étranger demeureront dans le pays jusqu’à ce que les mesures dictées par nombre d’Etats pour freiner la propagation du coronavirus soient assouplies, ce qui ne semble pas se profiler sur le court terme.

A priori, selon les prévisions de plusieurs gouvernements, les vols ne devraient reprendre, et encore à une fréquence réduite, qu’à partir du mois de juin. A moins que dans les quelques prochaines semaines, certains Etats européens autorisent un plus grand nombre de vols de rapatriement.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!