Leur campus se tiendra fin octobre à Béjaïa : Les jeunes du RCD dénoncent le marasme à l’université | El Watan
toggle menu
vendredi, 27 mai, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Leur campus se tiendra fin octobre à Béjaïa : Les jeunes du RCD dénoncent le marasme à l’université

30 septembre 2018 à 1 h 10 min

Le campus des jeunes du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) pour l’année 2018 se tiendra du 25 au 27 octobre prochain à Souk El Tenine (Béjaïa). C’est ce qu’a annoncé le bureau national des Jeunes progressistes du RCD, dans un communiqué rendu public hier.

Selon la même source, cette rencontre verra la participation de plus de 500 jeunes venus de différentes régions du pays. Le bureau des jeunes du RCD se félicite de l’engouement suscité par cette structure depuis sa création. «Depuis sa création, notre structure enregistre une sympathie grandissante des jeunes, notamment des étudiants, dont l’intérêt au militantisme et, particulièrement, au combat du RCD se manifeste à travers l’engouement pour nos activités», lit-on dans le même communiqué. Abordant la rentrée universitaire, le bureau national «constate que les étudiants sont confrontés à la même gestion anarchique et aux habituelles conditions difficiles malgré les promesses des officiels».

«Les étudiants sont toujours livrés à eux-mêmes ; les cités universitaires sont dans un état de dégradation avancée ou mal entretenues et le niveau des places pédagogiques demeure insuffisant. Le bureau national estime que seul la mobilisation et l’adhésion aux luttes syndicales autonomes peuvent venir à bout de la dégradation des conditions d’étude. C’est le sens de l’intervention de nos étudiants dans ces luttes universitaires», précise-t-on dans ce communiqué, en appelant les «étudiants à se mobiliser pour exiger l’amélioration de ces conditions et la prise en charge des doléances».

Les jeunes du RCD dénoncent aussi les choix économiques du gouvernement qui «génère le chômage». «Cette situation frappe de plein fouet la jeunesse algérienne (…). La violence dans les rapports sociaux, le terrain grandissant de l’usage de la drogue et le désir de quitter le pays à tout prix sont la résultante de cette misère. C’est le prix de l’absence de vision et de stratégie de développement au détriment de la gestion de l’urgence», souligne la même source, critiquant aussi les dispositifs de l’emploi qui ont montré leur limité.

Evoquant la situation des libertés, les jeunes du RCD condamnent «la répression et les atteintes récurrentes aux droits de l’homme ainsi que les attaques au droit à l’information». «JP-RCD, fidèle aux principes de la démocratie, dont la liberté d’expression, exige la libération du jeune blogueur Marzoug Touati et réaffirme son soutien à ce journaliste condamné injustement à une lourde peine pour avoir exercé son droit à la liberté d’expression, pourtant garantie par la Constitution», ajoute le communiqué.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!