Les principes soummamiens à l’épreuve du temps | El Watan
toggle menu
lundi, 13 juillet, 2020
  • thumbnail of elwatan13072020




Les principes soummamiens à l’épreuve du temps

17 août 2018 à 5 h 58 min

Les actes du colloque sur le Congrès de la Soummam ont été publiés par les éditions El Ibriz (Alger). Tenu les 25 et 26 août 2016 grâce à un partenariat entre des collectivités locales et le Forsem de Lyon, le Forum de solidarité euroméditerranéenne et l’association Med Action d’Akbou, ainsi que des collectivités locales, le colloque a vu la participation d’historiens et d’acteurs de renom.

Un des participants, le sociologue Lahouari Addi, rappelle la nécessité de revenir sur cet événement — et d’autres — pour la compréhension du passé du pays. «Il est important pour nous de garder vivante la mémoire du passé, et aussi de l’analyser avec recul et objectivité (…).

Revenir sur le lieu du Congrès de la Soummam soixante après est un acte intellectuel qui appelle à connaître le procès d’intention contre quiconque, dans une perspective de prise de conscience des limites idéologiques du nationalisme algérien, limites en rapport avec l’état culturel d’une société traditionnelle laminée par un système colonial qui avait donné une base légale à l’infériorité juridique des Algériens», précise dans sa contribution le sociologie et professeur à Sciences Po Lyon, Lahouari Addi.

Comme l’explique Tahar Khalfoun dans son «rapport introductif», le colloque s’est articulé autour de deux séquences. La première a porté sur le contexte général du déroulement du Congrès avec quatre communications.

Feu Meynier est revenu sur la violence qui a marqué l’année 1956, qualifiée d’«année de l’enfoncement» dans la guerre. L’auteur de L’Histoire intérieure du FLN précise, dans son texte présenté par Dalila Aït El Djoudi, que l’année de la tenue du Congrès, fut «l’année charnière de la guerre en ce qu’elle enterra durablement tout compromis politique entre les camps».

Son collègue Jean-Charles Jauffret abonde dans le même sens et affirme que l’initiative sur le terrain a appartenu, en 1956, à l’ALN. S’intéressant de près au vécu des appelés du contingent, il relève que 64% d’entre eux gardent une impression négative de leur expérience algérienne (détail de l’analyse dans sa contribution).

Gilles Manceron se focalise sur un thème délicat, celui de la nation, à travers l’analyse de certains textes fondateurs : la brochure signée en 1949 du pseudonyme collectif «Idir El Watani» par trois membres du PPA-MTLD : Mabrouk Belhocine, Sadek Hadjeres et Yahia Henine et la Plateforme du Congrès de la Soummam. Tahar Khafoune, juriste, s’emploie à comprendre l’impact de l’histoire commune des deux pays dans la construction de l’Algérie et de la France.

L’auteur conclut sa contribution en affirmant qu’«il serait heureux de privilégier, des deux côtés de la Méditerranée, une lecture apaisée de l’histoire en assumant de part et d’autre ce passé douloureux pour bâtir l’avenir et fonder une relation politique solide et privilégiée dans tous les domaines». La seconde partie des travaux du colloque est consacré, poursuit-il, au Congrès lui-même : conditions d’organisation, acteurs en présence, objectifs tracés…

«Antikabylisme» ?

Dalila Aït El Djoudi revient sur l’organisation de l’ALN en s’appuyant dans son étude sur les archives militaires du SHAT et du Musée de l’armée d’Alger. Lahouari Addi insiste sur le principe qui a divisé les Algériens durant la guerre et jusqu’à nos jours : «Le principe de la primauté du politique sur le militaire.» Le sociologue rappelle que l’élimination de Abane Ramdane et d’autres «politiques» comme Ferhat Abbas ou Benyoucef Benkhedda «consacra la victoire du militaire sur le politique». Et la mainmise des militaires dans le régime de l’après-guerre. Belaïd Abane évoque aussi les principes promus par le Congrès d’Ifri : «Primauté du politique et de l’intérieur».

Ces principe ont connu, constate-il, une «vie éphémère» comme leur promoteur, Abane Ramdane, fragilisé après son départ précipité d’Alger. Hamou Amirouche, secrétaire particulier du colonel Amirouche, apporte un témoignage lucide sur le «rassembleur» qu’était Abane. Sans faire l’hagiographie du membre du CCE, celui qui poursuivra une longue carrière aux Etats-Unis rappelle que tout en rassemblant les autres composantes du nationalisme algérien, Abane Ramdane a provoqué des «antagonismes» en s’aliénant les membres de la délégation extérieure.

A ce sujet, il rapporte une pique de Abane sur la capture des «Cinqs» le 22 octobre 1956 : «Nos touristes se sont fait avoir», avait-il lancé en présence de la «liaison» de Krim Belkacem, Slimane Laïchour. Auteur d’une thèse intéressante sur «La conflictualité interne au nationale radical algérien : la question berbère-kabyle», Ali Guenoun évoque l’apport des cadres kabyles et des «jalousies» suscitées dans les autres régions, particulièrement dans la Wilaya VI où a été envoyé Ali Mellah.

La publication des actes du colloque d’Akfadaou permettra la compréhension de cette partie de l’histoire du pays, malgré un certain «unanimisme» que corrigeront d’autres rencontres à Béjaïa ou ailleurs, espérons-le.

Les organisateurs du colloque ont connu quelques difficultés pour publier les contributions. «Après nos déboires avec certains éditeurs qui, ayant formellement donné leur accord de principe à nous publier depuis juin 2017, nous ont menés en bateau pendant près d’un an (…)

Cette difficulté explique largement leur parution tardive, pourtant très attendue tant par les historiens que par le large public», signale Tahar Khalfoun, au lendemain de la publication des actes par la directrice des éditions El Ibriz, Samira Bendris, qui a accueilli avec enthousiasme le projet éditorial, note l’organisateur.

 

Actes du colloque international, Akfadou, 25-26 août 2016 : Les assises de la Soummam, 60 ans après, quelles leçons ? (El Ibriz, 2018) / Prix 1000 DA



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!