Les manifestants du Hirak ont brandi des portraits du héros calomnié : La belle revanche de Abane | El Watan
toggle menu
vendredi, 27 novembre, 2020
  • thumbnail of elw_17102020





Les manifestants du Hirak ont brandi des portraits du héros calomnié : La belle revanche de Abane

28 décembre 2019 à 10 h 28 min

Les marches hebdomadaires du vendredi 27 décembre ont coïncidé avec l’anniversaire de l’assassinat de Abane Ramdane (1920-1957), un des membres en vue de la direction du FLN-ALN.

Des portraits de Abane ont été fièrement brandis à travers plusieurs villes du pays. Les marcheurs ont improvisé, à l’occasion, des chants pour rendre un hommage appuyé à l’homme, faisant par-là un clin d’œil à l’actualité immédiate : «Abane Rebbi yarahmou !» (Abane, paix à son âme), «Ya Abane, ya Ramdane ma djaboulnach el kirane !» (Abane, on ne nous a pas ramené par bus).

Le slogan habituel du hirak «Madania machi askariya !» (Etat civil et non militaire) est repris en chœur par des milliers de manifestants, faisant écho au principe soummamien : «Primauté du politique sur le militaire.» Une autre déclinaison : «Abane khala wessaya, doula manadniya !» (Abane Ramdane a laissé un testament, primauté du civil sur le militaire). Comme le note un internaute sur sa page Facebook : «Le vendredi d’hier était celui de la réconciliation de l’Algérien avec son histoire.»

La veille, Belaïd Abane, neveu du héros, a noté : «La Soummam plus que jamais d’actualité. Le retour à la souveraineté populaire est inéluctable. Gagnons du temps, car c’est la seule garantie pour l’unité et la stabilité de notre pays.» Le mouvement populaire a, dès le début, défendu l’idée de la primauté du politique sur le militaire.

Des figures en vue, telles que Karim Tabbou, incarcéré à la prison de Koléa (Tipasa), ont insisté sur la nécessité de «démilitariser» la vie politique nationale. Le mot d’ordre n’a pas manqué de faire réagir : le chef d’état-major, feu Ahmed Gaïd Salah, avait mis en garde, dans un discours prononcé début novembre, les promoteurs du slogan. Il relève que «la bande tente d’induire en erreur l’opinion publique nationale en propageant des idées malveillantes visant à saper la confiance qui unit le peuple à son armée et en créant une rupture définitive entre eux».

«Pas de bombes à retardement»

Sur certaines pages Facebook antihirak, des critiques ont été lancées contre les hirakistes, qui ont célébré la mémoire du fils de Azzouza (Larbaâ Nath Irathen, Tizi Ouzou), accusés d’être des «régionalistes» ou de défendre des «idées déviationnistes» ! Redouane Boudjemaa, enseignant, répond avec sa perspicacité habituelle à ces attaques en affirmant que l’hommage a été rendu à plusieurs héros de la Révolution : «Le mouvement, depuis son lancement, donne des leçons de patriotisme et de fierté de l’histoire du Mouvement national de Messali Hadj à Abane Ramdane en passant par Zighoud Youcef, Mohamed Boudiaf, Hocine Aït Ahmed et d’autres.

C’est un mouvement qui ne veut pas transformer le passé en bombes à retardement avec des lectures superficielles, sélectives et régionalistes de l’histoire. Le hirak est une nation et la nation algérienne unie veut construire l’avenir…»

Hadni Mustapha, militant politique, porte sur sa page Facebook un portrait du héros calomnié : «Abane Ramdane, révolutionnaire intrépide, figure de proue et tête pensante de la Révolution algérienne. Il est assassiné par ses pairs le 27 décembre 1957 à Tetouan au Maroc. Abane était un  »animal » politique, organisateur hors pair de la Révolution et un grand stratège.

De mai 1955 à décembre 1957, il n’a cessé de marquer l’événement. Et si la notion de Révolution algérienne a un sens, c’est notamment à l’engagement d’un Abane qu’elle le doit. Il avait, dans une situation révolutionnaire, l’esprit de décision. La capacité créatrice et novatrice, Abane l’avait au plus haut point et il en faisait constamment usage.

Son franc-parler le desservait terriblement, sa propension à la franchise, parfois brutale et, à la limite, vexatoire, posait problème à ses collègues au CCE et CNRA !»

Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!