toggle menu
samedi, 15 décembre, 2018
  • thumbnail of elwatan09072018

Le Comité national des boulangers se réunira les 9 et 10 novembre prochain à Alger, pour interpeller les autorités concernées sur le dossier de la subvention des matières premières et la révision du prix du pain.

Les boulangers menacent d’une grève en novembre

21 octobre 2014 à 10 h 00 min

«Nous constatons avec regret que toutes les négociations menées au cours des multiples réunions tenues l’an dernier avec le ministère du Commerce sont restées sans suite. Le comité n’écarte pas l’éventualité d’une grève ouverte.» «La situation est intenable. Des boulangers ferment car ils exercent dans la précarité», s’alarment les représentants de ce comité. Les boulangers du Sud sont, eux, plus pénalisés par la majoration des coûts de la matière première et autres segments entrant dans la fabrication de ce produit essentiel.

Le dossier «pain» et de la révision de la subvention est au même stade «depuis dix ans», regrette M. Larbaoui, président du Comité national des boulangers, qui rappelle que les boulangers sont en train de supporter à «eux seuls» l’impact de la hausse des coûts des intrants de la production de cette matière indispensable. Le comité interpelle le gouvernement pour prendre des mesures pour «un prix plus réaliste». Il est impossible de concevoir un avenir pour cette filière avec ce système de subvention en vigueur depuis une dizaine d’année.

Les boulangers accèdent certes à la principale matière première à des prix subventionnés, à raison de 1900 DA le quintal de farine. Mais c’est sans compter les autres coûts, dont l’énergie, les retombées de la concurrence déloyale et surtout l’indisponibilité de la main-d’œuvre. Ainsi, les boulangers réclament au gouvernement de libérer le prix du pain en subventionnant le consommateur au lieu de jeter des milliards dans le soutien de matières détournées pour les productions industrialisés. Selon l’Union générale des commerçants et artisans algérien (UGCAA), plus de 40 millions de baguettes sont produites quotidiennement. Le pays compte près de 21 000 boulangers dont 6000 exercent avec une carte d’artisan.

 

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!