Les avocats exigent la libération de Abderraouf Arslane | El Watan
toggle menu
jeudi, 29 juillet, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021



RASSEMBLEMENTS ET BOYCOTT DES ACTIVITÉS JUDICIAIRES

Les avocats exigent la libération de Abderraouf Arslane

08 juin 2021 à 11 h 01 min

Nous sommes tous Arslane», «Libérez Abderraouf», «La défense n’est pas un crime»… Les avocats se mobilisent pour soutenir leur collègue de Tébessa, Abderraouf Arslane, incarcéré depuis plusieurs jours pour une supposée «appartenance à une organisation terroriste».

Ils ont, en effet, répondu massivement à l’appel de leur Union nationale (UNOA), samedi dernier, pour un boycott d’une journée des audiences et des activités judiciaires, suivi de rassemblements devant les tribunaux et les cours du pays.

Et le mot d’ordre de l’Union nationale des Ordres des avocats a été largement respecté par les robes noires qui dénoncent «l’injustice» à laquelle fait face leur collègue. A Alger et dans toutes les villes du pays, les édifices de justice ont été désertés et les salles d’audience boudées, témoignant ainsi de l’engagement des membres de cette profession pour la défense de leurs droits.

«Le mot d’ordre lancé par l’UNOA a été respecté à 100%. Les avocats ont prouvé leur attachement au respect des droits de la défense et se mobilisent pour la libération de leur collègue injustement incarcéré. Il n’y a pas de charges contre lui. Le dossier est vide, contrairement à ce qu’a avancé le procureur de la République près le tribunal de Tébessa», nous déclare Ahmed Saï, président de cette Union.

Selon lui, l’Union a maintenu sa dernière réunion ouverte et attend la décision de la justice. «On verra ce que fera le juge d’instruction concernant cette affaire durant les prochains jours», précise-t-il. En attendant l’issue de cette affaire, les avocats ont fait une véritable démonstration de force hier.

A Alger, les robes noires se sont rassemblées devant la cour, située à Ruisseau. Brandissant des pancartes appelant à la libération sans conditions de Abderraouf Arslane, les avocats dénoncent la recrudescence de la répression qui «n’épargne désormais aucune frange de la société».

«Nous n’allons pas nous taire»

«Durant toute ma carrière, y compris durant la décennie noire, jamais un avocat n’a été poursuivi pour avoir exercé son travail. Même durant la période coloniale, les avocats algériens et français ayant défendu les moudjahidine, dont Djamila Bouhired, n’ont jamais été inquiétés. Le régime politique algérien veut terroriser les Algériens. Il a emprisonné des journalistes et des activistes, comme il tente de restreindre l’activité des partis politiques et des associations. Aujourd’hui, il veut franchir un nouveau pas en s’attaquant aux avocats, particulièrement ceux qui ont joué un rôle dans la continuité du hirak.

Et cela dans l’objectif de casser le collectif de défense des détenus d’opinion. Mais nous n’allons pas nous taire», affirme Me Mustapha Bouchachi, défenseur des droits de l’homme et un des membres les plus actifs du collectif de défense des détenus.

Pour sa part, Saïd Zahi rappelle que Abderraouf Arslane est un avocat qui exerce dans la wilaya de Tébessa et qui a ses opinions et ses positions politiques. «Il a été arrêté pour ses opinions et il n’a commis aucun délit», lance-t-il. Me Saïd Zahi condamne aussi la «violation du principe de la présomption d’innocence et l’article 123 du code de procédure pénale qui stipule que la détention provisoire est une mesure exceptionnelle».

S’exprimant par la même occasion, Me Abdelghani Badi rappelle que «tous les avocats ont pris connaissance du dossier de Abderraouf Arslane». «Ce dossier restera comme un tache noire, une honte, pour la justice algérienne. Lorsque l’on emprisonne un avocat dans l’exercice de sa fonction, c’est la justice qui en pâtit. On vient d’emprisonner la justice», condamne-t-il.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!