toggle menu
vendredi, 17 août, 2018
  • thumbnail of elwatan09072018
  • Alliance Assurances

42 Personnes, dont l’ex-directeur régional et des cadres des douanes algériennes, devant le parquet de annaba

Les auditions se  poursuivent aujourd’hui

12 juillet 2018 à 11 h 05 min

Au total 42 personnes devront être entendues par le parquet avant que leur dossier ne soit transféré à l’une des trois chambres d’instruction près le même tribunal.

L’ex-directeur régional des Douanes algériennes de Annaba, Hamel Belkeir, 16 autres douaniers entre cadres et agents ainsi qu’un importateur et 24 témoins à charge et à décharge ont été présentés hier matin par la Gendarmerie nationale devant le procureur de la République près le tribunal de Annaba.

Devant le nombre important des personnes citées dans ce dossier, le représentant du ministère public a suspendu les auditions pour les reprendre aujourd’hui à 8h.

Ainsi, au total 42 personnes devront être entendues par le parquet avant que leur dossier ne soit transféré à l’une des trois chambres d’instruction près le même tribunal. Les mis en cause sont poursuivis, chacun en ce qui le concerne, dans deux affaires.

La première pour un transfert illicite de devises, estimé à plus d’un million d’euros, vers l’étranger. Elle a trait à l’importation de plusieurs conteneurs de fauteuils roulants pour personnes handicapées avec une fausse déclaration sur le nombre.

Selon des transitaires sur place,  «la marchandise importée ne vaut en aucun cas le montant déclaré de plus d’un million d’euros». En effet, le montant déclaré pour cette opération d’importation est de plus d’un millions d’euros.

«C’est suite à une opération de contrôle que cette mesure a été prise à l’encontre de cet importateur, présumé auteur de fausses déclarations sur le montant de la marchandise, et bien évidemment un transfert illicite de devises», expliquent des sources douanières. Quant à la seconde affaire, qui a fait déclencher l’enquête, elle concerne une tentative d’inonder le marché algériens d’articles sportifs contrefaits, notamment des baskets.

Tout a commencé en janvier 2018, lorsqu’un jeune douanier, Réda Bouchouicha, relevant de la brigade mobile de contrôle au port de Annaba, avait entamé une grève de la faim illimitée après avoir été suspendu par sa hiérarchie, à la demande de son directeur régional Belkheir Hamel, le frère de l’ex-DGSN.

Selon sa version, au lieu d’être primé pour avoir empêché un immense trafic de cinq conteneurs, dont au moins un était bourré de chaussures sportives contrefaites, il a été suspendu puis réintégré, avant d’être muté hors du port de Annaba.

Dans cette affaire, cet agent de la brigade mobile est le témoin principal. Force est de relever que l’importateur, le transitaire, le déclarant en douane et l’inspecteur sont les mêmes qui ont traité les deux opérations indélicates d’importation. Affaire à suivre…

 

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!