L’empreinte du changement climatique | El Watan
toggle menu
lundi, 26 août, 2019
  • thumbnail of elwatan20190826




  • Pub Alliance Assurance

Températures caniculaires ces derniers jours

L’empreinte du changement climatique

07 juillet 2019 à 10 h 30 min

Une vague d’extrême chaleur frappe depuis quelques jours plusieurs régions de la Méditerranée, y compris l’Algérie. Les spécialistes du climat expliquent que ce type d’épisode de chaleur est en augmentation.

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec), ouvert à tous les pays membres de l’ONU, estime que la probabilité d’une telle vague de chaleur aujourd’hui est dix fois plus importante qu’elle n’a pu l’être à la fin du XXe siècle.

La température a du mal à redescendre la nuit dans les villes et cela pose des problèmes, particulièrement de santé : le corps a besoin d’une température qui descend la nuit pour pouvoir se reposer. Même la mer Méditerranée est plus chaude que d’habitude.

Sa température oscille entre 26 et 28 degrés, alors qu’elle est en moyenne située sous les 25 degrés au début de l’été. Ces températures, plutôt dignes d’un mois d’août, sont la conséquence de la canicule de ces derniers jours.

Les régions méditerranéennes sont parmi celles qui sont impactées par l’action de l’homme, notamment via le changement climatique, une région particulièrement vulnérable. Mais, concrètement, qu’est-ce une canicule ?

«C’est un vague de chaleur intense et durable, expliquent les prévisionnistes à Météo Algérie. On parle de canicule quand cette chaleur ne descend pas sous un certain seuil pendant trois jours et trois nuits consécutifs.»

Il ne fait alors pas suffisamment frais la nuit pour récupérer et c’est là que cela devient particulièrement pénible. Les personnes âgées présentent une capacité réduite d’adaptation à la chaleur. En cas de forte chaleur, elles sont exposées au risque de déshydratation, car généralement elles ne ressentent pas la soif comme les jeunes : pour elles, elles n’ont pas soif, elles ne boivent donc pas.

Elles se déshydratent ainsi progressivement et cela peut conduire à un malaise. Les malades chroniques souffrent particulièrement de cette situation exceptionnelle. En général, il est déconseillé de s’exposer au soleil, de faire des efforts pendant la journée (sport, jardinage) et il faut surtout boire beaucoup d’eau. Il faut éviter le café et le thé qui ont «un effet diurétique».

La déshydratation est parfois désignée sous le terme «d’insolation», lorsqu’elle fait suite à une exposition solaire prolongée, ou de «coup de chaleur», lorsque l’atmosphère chaude ambiante est en cause (voiture ou chambre non climatisées).

Mais le résultat est le même. Au niveau du commerce et suite au pic de canicule, il a été constaté une croissance des ventes des climatiseurs toutes marques confondues (nationales et étrangères), du moins par rapport à d’habitude, sur l’ensemble des magasins.

Ces produits s’arrachent dans les grandes surfaces et les enseignes d’électroménager (Condor, Iris, LG). Les automobilistes vérifient aussi la clim’ de leurs voitures (contrôle du fonctionnement, un nettoyage du circuit de ventilation et un changement du filtre d’habitacle).

Tous les deux ans, il faut effectuer un entretien complet avec une recharge du gaz réfrigérant, recommandent les garagistes qui affirment que «la climatisation est devenue l’élément de confort en été. Un équipement qui doit être également entretenu».

Par ailleurs, les vendeurs de glace se frottent les mains. C’est le temps des bonnes affaires. Il faut cependant choisir les glaces et sorbets les moins gras et les moins sucrés. Le sucre, outre l’apport en calories, va déclencher une sensation de faim et de soif.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!