«L’eau du robinet est potable» | El Watan
toggle menu
mardi, 22 septembre, 2020
  • thumbnail of elwatan07092020





Smaïn Amirouche. Directeur général de l’Algérienne des eaux (ADE)

«L’eau du robinet est potable»

28 août 2018 à 10 h 13 min

– Les citoyens s’interrogent sur la qualité de l’eau du robinet. Que pouvez-vous leur répondre ?

Toutes les analyses et prélèvements faits par les différentes entités concernées — à savoir, le ministère de la Santé, l’Institut Pasteur et nous-mêmes — ont permis d’arriver à la conclusion que seules les sources non contrôlées présentaient une eau de mauvaise qualité.

De ce fait, je tiens à rassurer que toute eau produite par l’Algérienne des eaux (ADE) et ses filiales, à savoir Seaal, Seor et Seaco, stockée dans des réservoirs et distribuée dans les réseaux publics est saine et ne présente aucun danger pour la santé publique. L’eau du robinet est potable et le citoyen peut la consommer sans aucune crainte.

Nous disposons d’un potentiel important de contrôle et de suivi quotidiens de la qualité de l’eau. Nous disposons de plus de 150 laboratoires de contrôle de l’eau sur le territoire national. Actuellement, l’eau est le produit le plus contrôlé.

– Qu’en est-il de l’eau des sources ?

Je tiens à signaler dans ce sens que l’ADE ne gère pas les sources, sauf celles dont elle capte l’eau. Il y a des sources naturelles dont l’eau est d’une excellente qualité qui est injectée et intégrée dans le système d’alimentation d’eau potable.

Ces sources-là sont contrôlées au quotidien. Pour les autres qui ne dépendent pas de l’ADE, il y a un dispositif au niveau des communes et des bureaux communaux d’hygiène (BCH). Traditionnellement, il est connu que l’eau de source est en général de bonne qualité, bien que parfois, suite à la présence de pesticides, d’engrais, il peut y avoir des contaminations accidentelles.

L’eau de la source de Sidi El Kebir (Tipasa, ndlr) en est une preuve. Cette source est aujourd’hui fermée momentanément en attendant d’apporter les correctifs nécessaires pour rendre à cette eau sa potabilité. La détermination de l’origine de la contamination est un passage obligé avant la décontamination.

– Quel est le dispositif mis en place par l’ADE pour préserver la qualité de l’eau ?

Le dispositif mis en place par l’ADE est le même. Nous pouvons faire preuve de négligence dans tout, par exemple dans le respect du calendrier de distribution, mais pas dans la question de la qualité de l’eau.

En plus des 150 laboratoires de contrôle, nous disposons de 92 Stations de traitement de l’eau (STEP) et dans chaque station, il y a un laboratoire de contrôle du process de traitement de l’eau. Cela veut dire que l’eau est contrôlée dans toutes ses étapes de production.

Dans les 48 wilayas, il y a des laboratoires de contrôle de la qualité de l’eau au niveau des ouvrages de stockage, à savoir les réservoirs, ainsi que pour les réseaux de distribution et même chez les clients. Même lorsqu’il y a des coupures pour des périodes, nous réparons la panne et nous ne distribuons jamais la première eau éjectée dans la conduite. Elle est systématiquement rejetée dans la nature.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!