Le sport dans tous ses états | El Watan
toggle menu
samedi, 08 août, 2020
  • thumbnail of elwatan08082020




Le sport dans tous ses états

11 mars 2020 à 10 h 28 min

Le coronavirus a ceci de particulier : il est en train de battre des records de vitesse en matière de propagation. Cette épidémie, inattendue par son avènement et foudroyante par sa force de pénétration, a déjà planté ses banderilles dans plus de 100 pays à travers le monde. Concentré au début dans une région chinoise (Wuhan), le virus a vite fait le tour de la planète, au point d’inquiéter les gouvernements et les populations sur le plan sanitaire, en ébranlant et ralentissant l’activité économique et sociale.

Le monde du sport n’est pas en reste, puisque le Covid-19 pousse les autorités à prendre des mesures préliminaires pour contenir l’épidémie. Les compétitions locales, si elles ne sont pas décalées, se joueront carrément dans des enceintes vides de spectateurs. Nous savons ce que l’apport du public donne comme saveur au sport et vice versa.

Des stades désertés diminuent considérablement l’attrait du spectacle. De grandes compétitions sont touchées comme la Champion’s league de football qui tendra à se dérouler devant des gradins vides au niveau de pays d’Europe gagnés par l’anxiété et la peur, comme la France, l’Italie, l’Espagne, et à un degré moindre l’Allemagne. Berceau du coronavirus qui l’a vu naître, la Chine a déjà gommé de son calendrier sportif la plupart des compétitions d’envergure, comme le Grand Prix de Chine de Formule 1 ou d’importants tournois qualificatifs aux Jeux olympiques, dont certains ont été délocalisés vers d’autres pays.

Ces restrictions touchent progressivement les Etats-Unis, qui viennent d’annuler un important tournoi de tennis, dans un climat de crainte et d’appréhension qui a fait dégringoler les Bourses mondiales. Seule la Grande-Bretagne a décidé de ne pas céder aux mesures restrictives imposées par l’épidémie, en maintenant les aires de spectacles sportifs ouvertes au public. Cette attitude est dictée par l’énorme manque à gagner financier qui toucherait la plupart des clubs anglais au cas où les gradins venaient à être désertés. Et puis, faut il le dire, les Britanniques ont un caractère à part : leur flegme légendaire ne fait pas bon ménage avec les relents de panique qui touchent leurs voisins européens… Notre pays ne fait pas exception à la règle avec le principe qu’un incendie doit être circonscrit, voire étouffé dès le début, sinon il devient difficilement maîtrisable.

Le ministre de la Santé a déclaré hier que des mesures drastiques préventives vont être mises en place dans les prochains jours, touchant aux domaines sportif, culturel et même politique. Plan de sauvegarde mûrement réfléchi ou vœux pieux qui n’auront aucun impact sur le terrain ? Il est facile de décréter des manifestations sportives à huis clos, des joutes culturelles renvoyées aux calendes grecques et des manifestations politiques de masse vertement réprimées, mais il y a tout le reste…

Chacun sait que l’Algérie ne jouit pas d’une armature sanitaire et d’un maillage efficace pour endiguer une épidémie de grande ampleur. Les Algériens eux-mêmes ne sont ni expérimentés ni disciplinés pour accepter et mettre en pratique les conseils et les décisions des autorités sanitaires pour lutter efficacement contre la propagation à une grande échelle du virus. Mettre en place, en amont, le huis clos des compétitions n’aura aucun effet, si, en aval, les Algériens vaquent à leurs occupations «comme si de rien n’était»…                



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!