Il traite la feuille de route de Djerad de «compilation de slogans» : Le RCD tacle le gouvernement | El Watan
toggle menu
lundi, 30 mars, 2020
  • thumbnail of elwatan30032020

  • Tombola Alliance


Il traite la feuille de route de Djerad de «compilation de slogans» : Le RCD tacle le gouvernement

16 février 2020 à 10 h 08 min

Dans un communiqué rendu public hier, à l’issue de la réunion de son secrétariat national, le RCD dresse d’abord le tableau de la situation politique du pays, après une année de mobilisation populaire.

Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) charge le «pouvoir de fait, soucieux de sa pérennité» et le gouvernement de Abdelaziz Djerad, dont le plan d’action, présenté au Parlement, est qualifié de «compilation de slogans». Dans un communiqué rendu public hier, à l’issue de la réunion de son secrétariat national, le parti de Mohcine Belabbas dresse d’abord le tableau de la situation politique du pays, après une année de mobilisation populaire.

«Une année après cette date historique du 22 Février, l’ampleur du rejet de la gouvernance du pays n’a pas faibli», rappelle le RCD dans son communiqué. Dans ce sens, il revient sur l’attitude du pouvoir en place qui tente de se reconstituer.

«Le pouvoir de fait, avec les incarnations qu’il se donne dans différentes conjonctures, démontre, une fois de plus, que seule compte sa pérennité, y compris en risquant de mettre en péril celle du pays», dénonce le parti.

Le RCD condamne aussi la politique de répression et d’entrave à la liberté de réunion depuis «le coup de force du 12 décembre, qui a conduit à l’installation au poste de chef de l’Etat d’un Président potiche».

«Le pouvoir de fait poursuit, dans un climat de chantage à la faillite financière, sa politique de répression des manifestations publiques, d’interdiction des réunions politiques de l’opposition démocratique et de la société civile, de fermeture des médias à toutes les voix discordantes et de maintien en prison de militants politiques engagés dans le hirak», lit-on dans le communiqué.

Revenant sur le plan d’action du gouvernement, présenté au Parlement par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, la direction du RCD le critique sévèrement.

«Mieux ou pire, c’est selon, le programme qu’il a élaboré et présenté à une APN croupion, impute la faillite du système politique algérien à une simple “mainmise de forces occultes extraconstitutionnelles sur les leviers de la décision politique”.

C’est ainsi que la solution à la crise politique est réduite à donner un quitus à un gouvernement, de surcroît illégitime, pour “revoir, d’une manière profonde, l’ensemble du dispositif d’organisation des élections’’», affirme le RCD.

Selon le même communiqué, la feuille de route de l’Exécutif «aligne et compile des slogans populistes comme le fameux “l’homme qu’il faut à la place qu’il faut” des années 1970 (l’accès aux fonctions de responsabilité sera désormais tributaire de la qualification et du mérite !) ou alors sur des lieux communs dans les domaines de l’industrie, l’agriculture ou le secteur du tourisme que le gouvernement pense faire revivre par la formule éculée de “la facilitation des procédures d’obtention des visas au profit des touristes étrangers’’».

«Seule une alternative démocratique»

«Passe sur le foisonnement de dispositifs de lutte contre la corruption alors que la pierre angulaire de la traque de cette autre “constante nationale” réside dans l’indépendance de la justice», ajoute la même source.

Le RCD critique également l’approche économique prônée par le gouvernement, estimant que «seule une alternative politique, qui réunit les conditions de l’expression de la souveraineté populaire quant au choix de la nature des institutions à mettre en place pour concrétiser un nouveau départ pour le pays, constitue une réponse viable aux revendications du peuple algérien».

«C’est le sens à donner au regroupement des forces de l’Alternative démocratique qui offre au pays un processus constituant piloté consensuellement par des organes indépendants de l’agenda du système politique prédateur, qui a ruiné le pays et qui continue à miser sur une normalisation de la situation», rappelle-t-on dans le même document.

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!