Le président poursuit les consultations : Tebboune reçoit Hamrouche et se rend chez Taleb Ibrahimi | El Watan
toggle menu
vendredi, 24 janvier, 2020
  • thumbnail of elwatan23012020

Le président poursuit les consultations : Tebboune reçoit Hamrouche et se rend chez Taleb Ibrahimi

14 janvier 2020 à 10 h 01 min

Le chef de l’Etat, Abdelmadjid  Tebboune, multiplie les gestes et les rencontres politiques pour convaincre de sa politique d’ouverture. Il a frappé un grand coup en recevant, hier, à son bureau, le chef de file des réformateurs, l’ancien chef de gouvernement Mouloud Hamrouche.

Une surprise. Une rencontre qui s’inscrit «dans le cadre de la poursuite des consultations lancées par le président de la République avec des personnalités nationales, des présidents de parti et des représentants de la société civile sur la situation globale du pays et la révision de la Constitution», indique le communiqué de la Présidence.

Cette dernière rappelle que ces consultations ont pour ambition «l’édification d’une nouvelle République répondant aux aspirations du peuple et de procéder à une réforme globale de l’Etat à même de consacrer la démocratie dans le cadre d’un Etat de droit préservant les droits et les libertés des citoyens (…)».

De son côté, l’ancien chef de gouvernement a exposé «sa vision sur les différentes questions posées sur la scène politique». Si le communiqué de la Présidence ne révèle pas le contenu de cette vision, on peut aisément imaginer ce qu’a dit Mouloud Hamrouche au chef de l’Etat.

Radicalement opposé aux multiples démarches engagées par le pouvoir depuis au moins ces 30 dernières années jusqu’à à l’élection présidentielle du 12 décembre 2019, M. Hamrouche aurait rappelé à Abdelmadjid Tebboune ses positions exprimées publiquement par le passé, notamment celles en rapport avec le mouvement populaire qui secoue le pays depuis 11 mois. Elle a trait essentiellement à la nécessité de «changer profondément la nature du système politique qui est en fin de parcours».

L’ancien chef de gouvernement, dans ses récentes tribunes publiées dans la presse nationale, avait fait corps avec le hirak et dans une large mesure a fait siennes ses principales revendications. Il reste à savoir si le locataire d’El Mouradia tiendra compte des préconisations formulées par l’ancien chef de gouvernement ?

Par ailleurs, le chef de l’Etat s’est rendu en début de soirée au domicile de l’ancien ministre des Affaires étrangères, Ahmed Taleb Ibrahimi. Une visite de courtoisie, qui serait sans doute une opportunité pour échanger sur la situation politique nationale. Figure de l’opposition depuis la fin des années 1980, l’ancien chef de la diplomatie sous Chadli Bendjedid a de tout temps décliné les sollicitations du pouvoir.

En divergence assumée avec le pouvoir des années 1990 et encore plus avec le règne de Abdelaziz Bouteflika avec qui il était en «guerre froide», Ahmed Taleb Ibrahimi a milité également en faveur d’un changement radical de l’ordre autoritaire. Impliqué par la réflexion dans le mouvement du 22 Février malgré son âge avancé, il a été du côté de l’insurrection citoyenne dès le début. La rencontre avec le président de la République signe-t-elle le dégel entre lui et le pouvoir ? Vraisemblablement. 


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!