Le peuple insiste sur le «dégagisme» total du système à Tipasa | El Watan
toggle menu
lundi, 26 août, 2019
  • thumbnail of elwatan20190826


  • Pub Alliance Assurance



Le peuple insiste sur le «dégagisme» total du système à Tipasa

20 avril 2019 à 9 h 54 min

Les familles et les citoyens ont battu le pavé en cet après-midi du vendredi 19 avril à travers l’ensemble des principales localités de la wilaya de Tipasa. Les manifestants insistent sur : «Rouhou gâa», le «dégagisme» total des symboles du système. Des chants, des youyous accompagnaient la procession. Une ambiance de fête régnait tout le long du parcours.

Les slogans n’ont pas changé. Même les enfants enveloppés de l’emblème national marchaient à petits pas. Ils ont réussi à ralentir la cadence de la marche, sous le regard de leurs parents et les flashs des photographes. Des enseignantes, des étudiantes, des lycéennes, des collégiennes se sont regroupées pour former leur carré au milieu de la marée humaine.

«Pour la première fois, je suis venue participer à la manifestation avec l’emblème national sur les épaules, nous dira une femme venue de Fouka jusqu’à Cherchell. D’habitude, je vis l’événement à travers l’écran de ma télévision, franchement, je trouve sympathique cette manifestation au milieu de cette foule très impressionnante», nous explique-t-elle. La foule des manifestants est restée dense tut le long du parcours. «Klitou labled ya essarakine», «Echâab houwa essaid», «Silmiya, silmiya», «Djazair hourra wa démocratia», sont quelques mots qui fusaient de la marée humaine.

Des pancartes et des banderoles sont hissées par les manifestants qui ne désespèrent pas de voire les «B» restants partir définitivement. De nombreux manifestants venus de certaines localités, contactés par nos soins, avaient rejoint la capitale Alger pour manifester avec leurs compatriotes, toujours avec la même détermination. Au siège de la wilaya, selon certaines sources, le chef de l’exécutif de la wilaya entouré de quelques responsables proches, après un copieux déjeuner collectif, s’est contenté de contempler discrètement le passage des manifestants, bruyants, mais passifs, devant le siège de la wilaya.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!