Le PCF a boycotté le PAGS et continuait à inviter le FLN à sa place | El Watan
toggle menu
vendredi, 19 avril, 2019
  • thumbnail of elwatanwe20190419

Mohand Bakir. Journaliste Mourad Tagzout. Ancien militant du PAGS immigration

Le PCF a boycotté le PAGS et continuait à inviter le FLN à sa place

21 septembre 2018 à 1 h 12 min

Avant, c’était le FLN qui participait à la Fête de l’Humanité. Car le Parti d’avant-garde socialiste (PAGS), lui, était boycotté par le PCF pour le compte du FLN depuis le milieu des années 1970, et ce, jusqu’à sa légalisation en 1989.

Pour vous dire, le PAGS a été longtemps, aussi bizarre que cela puisse paraître, clandestin à la Fête de l’Humanité. Heureusement, il y avait Henri Alleg et d’autres camarades qui ont fait la Révolution algérienne, qui ont aidé les Pagsistes à s’organiser à l’intérieur des activités de l’Huma. Le pourquoi de cette décision du PCF réside dans l’histoire du FLN et de Boumediène. Quand Ben Bella était au pouvoir, l’Union soviétique considérait à l’époque le FLN comme partie du front mondial anti-impérialiste.

Mais il s’est mis un peu en observation après le coup d’Etat de Boumediene contre Ben Bella en 1965. Ce dernier a commencé à réprimer le Parti communiste algérien (PCA) et les benbellistes. La prison d’El Harrach était bondée de prisonniers qui se faisaient souvent torturer etc. Mais le regard de l’Union a changé depuis la guerre israélo-arabe en 1967. Boumediène s’est positionné aux côtés de l’Egypte. L’Union soviétique s’est dit que finalement, rien n’avait changé des positions révolutionnaires de l’Algérie et, donc, elle est restée anti-impérialiste. Il y a eu une injonction en direction des communistes pour leur dire qu’ils doivent essayer de trouver un compromis avec Boumediène.

C’est à partir de là, dans le but de ne pas gêner les Algériens, que le PCF a décidé de ne plus inviter le PAGS. Le FLN de Boumediène  était très intelligent car avec l’image de l’anti-impérialiste qu’il a réussi à vendre, il a pu acheter beaucoup de forces de gauche. Et puis, il y avait aussi l’Amicale des algériens qui était forte surtout financièrement et qui a réussi à faire le travail pour le FLN en France.

Ce dernier a continué à venir à la Fête de l’Humanité jusqu’à ce que le PCF arrête de l’inviter, en 1992. Depuis, il y a eu quelques participations du RCD et du FFS, mais ces partis ne sont plus revenus, pour des questions d’argent, ont-ils justifié. Depuis, c’est le MDS qui a continué à venir jusqu’à la mort d’El Hachemi Chérif. Il y avait des débats et des rencontres intéressantes, mais de moins en moins depuis quelques années. 

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!