Le panel des personnalités pour mener le dialogue installé : «Nous ne sommes qu’une passerelle et des facilitateurs» | El Watan
toggle menu
dimanche, 02 octobre, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Le panel des personnalités pour mener le dialogue installé : «Nous ne sommes qu’une passerelle et des facilitateurs»

27 juillet 2019 à 10 h 20 min

La composante du panel des personnalités appelées à mener la médiation et le dialogue national est connue. Elle a été rendue publique ce jeudi par la présidence de la République.

De la liste des 13 personnalités proposées par le Forum civil pour le changement, trois seulement figurent dans la nouvelle liste comportant six personnalités ; il s’agit de Karim Younès, ancien président de l’Assemblée populaire nationale, Fatiha
Benabbou, constitutionnaliste, et Smaïl
Lalmas, expert en économie et en finances.

Les autres nouveaux membres sont Bouzidi Lazhari, ancien membre du Conseil de la nation et professeur de droit constitutionnel à l’université de Constantine, Azeddine Benaïssa, professeur universitaire à Tlemcen, et Abdelwahab Bendjelloul, syndicaliste dans le secteur de l’éducation nationale. Initialement, des figures importantes du mouvement populaire devaient faire partie de ce panel, mais ce ne fut pas le cas ! Sitôt installées, les six personnalités ont été reçues par le chef de l’Etat par intérim, Abdelkader Bensalah.

Selon Karim Younès, les discussions ont eu lieu à bâtons rompus et le panel a insisté sur l’impératif pour l’Etat de prendre des mesures d’apaisement à même de créer un climat devant conduire à un dialogue sincère et qui mènerait à l’organisation d’une élection présidentielle transparente. «Nous avions carte blanche pour exposer toutes les préoccupations de l’heure et les revendications du hirak et nous avons posé nos conditions.

Le chef de l’Etat s’est engagé à répondre favorablement à nos préalables», a expliqué l’ancien président de la Chambre basse. Karim Younès a tenu à préciser que les personnalités composant le panel n’étaient pas les représentants du mouvement populaire, ni ses porte-parole. «Nous avons accepté cette mission en toute liberté», a-t-il insisté.

Libération des détenus

Parmi les mesures auxquelles le panel a appelé avant l’entame de toute médiation figure en tête «la libération de tous les détenus du hirak», «la levée de toutes les formes de pression sur les médias», «la garantie de toutes les conditions et les facilitations à même de permettre aux citoyens d’exercer leurs droits constitutionnels dans les manifestations et les rassemblements pacifiques», et enfin un appel unanime «au départ du gouvernement en place et son remplacement par un gouvernement de consensus», formé de technocrates non partisans.

En guise de réponse, Bensalah, de l’avis de Karim Younès, s’est engagé à prendre en charge dans l’immédiat leurs exigences, à l’exception du départ du gouvernement. Cette question est prise en compte, mais pour Bensalah elle doit être soumise à une lecture approfondie sur le plan des contraintes constitutionnelles et ne saurait tarder à trouver une issue tel que cela est souhaité par la volonté populaire.

S’agissant des détenus, le chef de l’Etat «va inviter la justice à examiner la possibilité d’élargissement des personnes, dont l’interpellation s’est faite en lien avec le déroulement des marches populaires, à envisager l’allégement du dispositif mis en place par les services de sécurité pour garantir la liberté de circulation dès lors que cet allégement ne porte pas préjudice à l’impératif de préserver l’ordre public et la protection des personnes et des biens lors des marches populaires», précise un communiqué de la présidence de la République.

Le chef de l’Etat a également fait part de sa disponibilité à «ordonner que des mesures soient prises afin de faciliter l’accès aux médias publics à toutes les opinions à travers l’organisation de débats contradictoires et ouverts à toutes les expressions politiques, sans exclusive». Pour ce panel, le dialogue constitue «le seul moyen» à même de garantir une sortie pacifique de la crise, à la hauteur des aspirations du peuple algérien.

Le panel n’a aucun avantage matériel

«Notre participation à cet effort collectif pour sortir de cette crise découle de notre engagement devant la nation et le peuple», estime Mme Benabbou. Pour la constitutionnaliste, ce panel dont elle fait partie n’est qu’une passerelle : «Le panel ne détient rien. Nous avons posé des préalables, nous voulons des mesures d’apaisement pour réinstaurer la confiance qui a été perdue. Nous allons travailler pour essayer d’avoir toutes les tendances lourdes du hirak. La démocratie voudrait que l’on demande l’avis de toutes les forces», explique Mme Benabbou.

Pour Karim Younès, ce panel est un facilitateur du dialogue entre les différents blocs, partis, animateurs et courants politiques afin d’arriver à l’organisation d’une présidentielle dans les plus brefs délais. En outre, Mme Benabbou a tenu à préciser que le panel n’a rien demandé et n’aura aucun avantage matériel. «Notre seul objectif est de permettre à notre pays de sortir de cette grave crise. Il y aura des critiques autour de la composante du panel. Le hirak ne veut pas des figures de l’ancien système, mais il va falloir accepter les personnes crédibles», affirme la constitutionnaliste.

Notons que le dialogue que compte mener ce panel portera sur tous les aspects liés à l’organisation de l’élection présidentielle, ses étapes préparatoires, les conditions qui lui sont nécessaires, le déroulement du calendrier électoral et la date de l’élection présidentielle.

Le panel aura toute la liberté pour organiser les modalités du dialogue et toute la latitude pour l’élaboration des résultats et recommandations finales sur les questions ayant fait l’objet d’un consensus, à condition qu’elles s’inscrivent dans le cadre de l’objet du dialogue. Les institutions de l’Etat s’engagent à les traduire en textes législatifs et réglementaires. 


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!