toggle menu
mercredi, 14 novembre, 2018
  • thumbnail of elwatan09072018

Le mouvement présente son plan de sortie de crise : Mouwatana réclame une présidentielle ouverte

14 octobre 2018 à 1 h 25 min

L’instance de coordination du mouvement Mouwatana adopte sa résolution politique et suggère des solutions de sortie de «cette crise politique majeure». Empêchée de tenir sa conférence nationale dans une salle publique, l’organisation a été contrainte de se réunir au siège du parti Jil Jadid.

La rencontre, tenue hier matin, a permis aux 76 membres de l’organisation d’adopter les documents du mouvement et d’élire leurs représentants, dont le coordinateur et la porte-parole. Le plus important texte adopté est la résolution politique, lue par la présidente de l’UCP, Zoubida Assoul, lors d’une conférence de presse.

Les rédacteurs de ce texte estiment, d’emblée, que la renonciation au 5e mandat du président Bouteflika est le début de la solution à la crise actuelle. «L’élection présidentielle de 2019 peut être une opportunité pour un changement de régime sans violence et sans déstabilisation pour le pays. Le 5e mandat pour l’actuel Président, illégal du point de vue constitutionnel et immoral au vu de l’état de santé de l’intéressé, ne peut que prolonger et complexifier la crise et n’être en aucun cas sa résolution.

Le bilan pathétique des quatre mandats et le désastre général de l’état des lieux sont loin de plaider en faveur d’une quelconque continuité», lit-on dans ce document. C’est pourquoi, les membres de Mouwatana appellent le chef de l’Etat à «renoncer à cette option». «L’Algérie vit une crise politique majeure.

Le régime politique imposé aux Algériens est à bout de souffle et la rupture entre gouvernants et citoyens est définitivement consommée», ajoute-t-on. Estimant que «seul le peuple est dans un état d’esprit de refus de la mascarade du 5e mandat», le mouvement affirme que pour «sortir le pays de cette impasse historique et l’engager sur la voie de l’édification de l’Etat de droit», il faut aller «vers une élection présidentielle ouverte, avec des garanties politiques négociées, permettant l’émergence d’une personnalité proposant la refonte des institutions de l’Etat».

Et d’ajouter : «Sous l’égide du Président élu, la mise en place d’un gouvernement d’union nationale pour gérer le quotidien et préparer les conditions idoines pour une véritable relance socioéconomique.»

Des assises du mouvement après la présidentielle

Mouwatana suggère également de mettre en place «un processus constituant avec l’ensemble des partenaires politiques et de la société civile pour aboutir à une Constitution répondant aux attentes du pays».

Annonçant sa volonté d’élaborer «une Constitution modèle», le mouvement estime que le projet «devrait valider un régime semi-présidentiel plus équilibré et être approuvé par le peuple lors d’un référendum». «Les lois touchant aux libertés publiques, aux médias, aux partis politiques, aux élections, etc. devront être amendées en fonction des nouvelles données.

Les nouvelles institutions devront être élues sous l’égide d’une commission électorale indépendante de l’Exécutif et ayant la haute main sur l’ensemble du processus», ajoute l’organisation dans son document, soulignant que «la fin du mandat présidentiel laissera place à une véritable compétition politique concernant cette fois-ci les programmes et les visions politiques».

Malgré l’interdit qui frappe leurs actions, les animateurs du mouvement se disent déterminés à poursuivre leur lutte. «Mouwatana survivra à toutes les interdictions, c’est l’Algérie qui est en danger», soutient Soufiane Djilali, président de Jil Jadid et coordinateur du mouvement. Selon lui, la prochaine étape concernera la structuration de Mouwatana à travers le territoire national, avant d’aller vers des assises nationales qui interviendront dans une année. «Ces assises auront lieu après la présidentielle.

C’est une preuve que le mouvement n’est pas conjoncturel», précise-t-il. Assurant que le mouvement suscite un engouement important, Zoubida Assoul affirme que «l’objectif des membres est d’aller vers le citoyen pour lui expliquer qu’il y a bien une alternative à l’impasse actuelle et démentir les manœuvres dilatoires du régime».

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!