Le ministre français de l’Intérieur en visite en Algérie : La sécurité et l’émigration clandestine au menu | El Watan
toggle menu
vendredi, 07 octobre, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Le ministre français de l’Intérieur en visite en Algérie : La sécurité et l’émigration clandestine au menu

09 novembre 2020 à 10 h 47 min

Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a achevé, hier, sa visite de deux jours en Algérie, durant laquelle il a rencontré son homologue algérien, Kamel Beldjoud, ainsi que le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, et le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum.

Les discussions ont porté, entre autres, et en plus de la coopération bilatérale dans le secteur de l’Intérieur, sur la collaboration en matière de lutte antiterroriste, l’émigration clandestine et la question libyenne.

«Le président de la République française est très attaché à la relation entre la France et l’Algérie, entre nos deux Etats et nos deux peuples.

Je suis venu redire au ministre de l’Intérieur (algérien) la parfaite collaboration de la France sur tous les sujets qui concerneront nos deux ministères», a indiqué le ministre français à la fin de sa rencontre avec son homologue algérien, comme rapporté par l’APS.

«Nous avons évoqué les grands sujets qui concernent la grande puissance algérienne ici en Méditerranée, notamment la question libyenne, la question de l’émigration clandestine, que l’Algérie subit et à laquelle nous devons répondre, car nous avons des mouvements de population tout au long de cet espace que nous avons en partage», a-t-il encore ajouté.

De son côté, Kamel Beldjoud a indiqué avoir évoqué, durant ces entretiens, «les questions de l’émigration clandestine, les relations entre les deux secteurs, notamment la Protection civile, la formation professionnelle et l’échange entre les différentes structures des deux départements ministériels».

«Globalement, nos visions étaient convergentes sur tous les sujets que nous avons abordés. Nous allons œuvrer à consolider nos relations davantage», a-t-il souligné.

Il faut signaler qu’avant d’arriver en Algérie, le ministre français de l’Intérieur s’était rendu en Italie et en Tunisie, durant la journée de vendredi, et à Malte, samedi matin.

Les médias français avaient indiqué que M. Darmanin devait également évoqué, avec les responsables algériens, la question des personnes se trouvant en situation irrégulière sur le sol français et soupçonnées de «radicalisation» que ce pays voudrait expulser.

Au nombre de 231, beaucoup d’entre elles sont de nationalité algérienne. Hier, rien n’a filtré en tout cas sur cette question.

A noter, en dernier lieu, que plusieurs officiels des ministres de la rive sud de la Méditerranée ont visité l’Algérie ces dernières mois, à l’image de la directrice de la Garde civile espagnole, Maria Gamez Gamez, qui s’était déplacée à Alger le 5 octobre dernier, et ce, après celle de ministre espagnol de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska Gomez, survenue le 10 août, ou la visite de la ministre italienne de l’Intérieur, Luciana Lamorgese, le 15 septembre dernier. 


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!