Le ministre de la Santé accuse les distributeurs dans la rupture des médicaments : Sanctions à l’encontre de nombreux grossistes répartiteurs | El Watan
toggle menu
samedi, 21 septembre, 2019
  • thumbnail of elwatan21092019





Le ministre de la Santé accuse les distributeurs dans la rupture des médicaments : Sanctions à l’encontre de nombreux grossistes répartiteurs

08 septembre 2019 à 10 h 00 min

Des avertissements, des retraits d’agrément et des décisions de fermeture seront adressés dès ce début de semaine aux grossistes répartiteurs de médicaments, a annoncé Mohamed Miraoui, ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, lors d’une conférence de presse animée hier au siège du ministère, en marge de la rencontre avec l’ensemble des directeurs de santé de wilaya (DSP).

Des mesures ont été prises, à l’issue des résultats des enquêtes réalisées sur le terrain au cours du mois d’août dernier, et de nombreux grossistes seront sanctionnés . «Il faut savoir que les ruptures des médicaments ne sont pas un problème propre à l’Algérie.

Des pays développés rencontrent la même situation, voire parfois plus complexe. Nous avons effectivement constaté des tensions sur certains produits alors que les programmes à l’importation ont été libérés dans les délais pour donner du temps aux opérateurs afin d’organiser les approvisionnements. Des avenants ont été également signés. Certains médicaments cités dans la liste en rupture sont des produits de marques alors que des génériques sont disponibles», a souligné M. Miraoui.

Et de rappeler que des inspections ont été effectuées au cours desquelles «de nombreuses anomalies ont été relevées au niveau de la distribution avec des pratiques contraires aux dispositions du cahier des charges. Des sanctions tomberont dès cette semaine. La cellule de veille – composée des représentant du Snapo, de l’UNOP, du conseil de l’Ordre SAIP et de l’association des distributeurs – se réunira aujourd’hui et toutes ces questions seront débattues. Une feuille de route sera adoptée sur la base d’une nouvelle approche et surtout avec l’avènement l’Agence nationale du médicament qui sera renforcée en moyens humains et financiers. Ce qui nous permettra d’être plus vigilants et d’aller vers une meilleure gestion du marché du médicament». Et de préciser que des comités relevant de la cellule de veille pour la disponibilité des médicaments seront installés au niveau de toutes les wilayas du pays pour le suivi au niveau local.

M. Miraoui a également précisé que la date de dépôt des demandes pour les programmes prévisionnels d’importation de médicaments (2019-2020) a été avancée de trois mois pour permettre une fluidité des opérations.

Le ministre de la Santé a insisté lors de sa rencontre avec les DSP sur l’application rigoureuses des instructions et des orientations relatives à l’organisation des services des urgences, la prise en charge de la femme gestante, la gestion des structures privées, l’amélioration des conditions relatives aux activités médicales et la prévention.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!