Le MDN dément toute participation au «G5 Sahel» | El Watan
toggle menu
lundi, 08 mars, 2021
  • thumbnail of elwatan07032021




Usant d’un ton particulièrement acerbe

Le MDN dément toute participation au «G5 Sahel»

22 février 2021 à 10 h 39 min

Le ministère de la Défense nationale a démenti, dans un communiqué publié hier sur sa page Facebook officielle, une quelconque participation à des missions militaires à l’étranger dans le cadre du G5 Sahel. Le ministère de la Défense use d’un ton particulièrement acerbe contre ce qu’il appelle les «porte-voix de la discorde», derrière lesquels il voit l’ombre du makhzen et des «services sionistes».

«Certaines parties et porte-voix de la discorde ont relayé, via leurs pages et comptes subversifs sur les réseaux sociaux, des allégations dénuées de tout fondement, proférant que les actions et les opérations menées par l’institution militaire, au niveau interne et externe, répondent à des agendas et des instructions émanant de parties étrangères, et que l’Armée nationale populaire s’apprêterait à envoyer des troupes pour participer à des missions militaires en dehors de nos frontières nationales sous la houlette de puissances étrangères dans le cadre du G5 Sahel, ce qui est faux et inadmissible», peut-on lire dans le communiqué en question.

Le ministère de la Défense assimile cela à une «propagande» et une «manœuvre sournoise» qui ne peuvent émaner, selon les mots utilisés dans ledit communiqué, «que d’ignares à la solde du makhzen et de l’entité sioniste» et dont le but serait de «semer le trouble» et «déstabiliser le pays».

Le ministère de la Défense tient ainsi à souligner que l’ANP «n’a jamais été et ne sera jamais soumise dans ses actions qu’à l’autorité» du président de la République, et «conformément à ses missions constitutionnelles explicites et aux lois de la République, dans la défense de la souveraineté, de l’intégrité et de la sécurité nationales».

Le ministère de la Défense précise, à ce propos, que «la participation de l’Armée nationale populaire en dehors des frontières du pays relève de la décision du peuple algérien, conformément aux dispositions de la Constitution de la République».

Et de conclure : «Nous saluons le discernement des citoyens, conscients des conspirations et des complots qui se trament contre l’Algérie, désormais connus de tous, et dans l’intérêt suprême de la nation, nous les appelons à davantage de vigilance quant aux fausses nouvelles colportées qui visent désespérément à nuire à la stabilité de la nation.»

Il est à souligner que le groupe nommé «G5 Sahel», comprenant cinq pays de la région, à savoir la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad, et fort de près de 5000 hommes, a été créé dans la perspective de la lutte contre le terrorisme dans la région. 


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!