Le MDN dément la fuite à l’étranger du général-major Souab | El Watan
toggle menu
lundi, 21 septembre, 2020
  • thumbnail of elwatan07092020





Il affirme qu’il poursuivra en justice les auteurs de ces «allégations»

Le MDN dément la fuite à l’étranger du général-major Souab

06 août 2020 à 10 h 03 min

Le général-major Meftah Souab a bénéficié d’une prise en charge pour des soins médicaux dans un hôpital d’un pays européen depuis février 2020, a affirmé le MDN.

Le ministère de la Défense nationale (MDN) a catégoriquement démenti les informations ayant circulé ces derniers jours sur des sites électroniques et les réseaux sociaux selon lesquelles le général-major Meftah Souab aurait pris la fuite à l’étranger pour échapper à de prétendues poursuites judiciaires.

«Certains individus, en fuite à l’étranger, qui s’adonnent à la désinformation et à la diffamation, ont diffusé des informations mensongères conçues dans leur imaginaire prétendant que le général-major Meftah Souab, ancien commandant de la 2e Région militaire, était en fuite dans l’un des pays européens et qu’il fait l’objet de poursuites judiciaires en Algérie», est-il écrit d’emblée dans le communiqué du MDN rendu public hier.

Un communiqué par lequel le ministère de la Défense a vivement dénoncé ces «allégations véhiculées» par de «pseudo-journalistes, eux-mêmes poursuivis par la justice algérienne et en état de fuite à l’étranger». Il est précisé dans le même communiqué que le général-major Meftah Souab a bénéficié d’«une prise en charge, par les services de la santé et du social du ministère de la Défense nationale, pour des soins médicaux dans un hôpital d’un pays européen depuis février 2020».

Le général-major, a assuré le MDN, n’a jamais quitté cet hôpital pour aller poursuivre ses soins dans un autre pays. Le MDN a indiqué que le général-major Souab est rentré en Algérie le 4 août 2020 sur le conseil de ses médecins traitants afin de poursuivre son traitement à l’hôpital militaire de Aïn Naâdja, à Alger.

Le général-major Meftah Souab se trouve toujours hospitalisé à Aïn Naâdja. Le MDN a affirmé que les auteurs de cette «désinformation» visent à «orienter l’opinion publique» pour servir «leurs objectifs malsains». Tout en condamnant ces «pratiques pernicieuses», le MDN a annoncé qu’il prendra «les mesures juridiques adéquates pour poursuivre ces individus en justice».

En avril dernier, le MDN avait démenti de «fausses informations et des rumeurs» ayant circulé sur des sites électroniques et les réseaux sociaux relatives au limogeage et à l’arrestation d’un nombre de chefs de structures centrales et de cadres supérieurs au sein de l’ANP. Ces «fausses informations» avaient circulé au lendemain de quelques changements opérés à la tête de certaines directions militaires.

Le général-major Meftah Souab était chef de la 6e Région militaire (Tamanrasset), avant d’être installé commandant de la 2e RM en août 2018, en remplacement du général-major Saïd Bey, mis à la retraite avant qu’il ne soit arrêté et condamné en novembre 2019 avec d’autres généraux-majors à 15 ans de prison ferme pour «dissipation et recel d’armes et de munitions de guerre au profit de personnes non habilitées à les détenir», «enrichissement illicite» et «infraction aux consignes de l’armée».

En raison de sa maladie, la dernière apparition médiatique du général-major Souab remonte au 6 décembre 2019, lors d’une visite de travail du chef d’état-major de l’époque, le défunt Ahmed Gaïd Salah, à la 2e Région militaire.

Depuis son hospitalisation en février dernier, c’est son adjoint, le général-major Djamel Laaroussi, qui est aux commandes de la 2e RM. D’ailleurs, c’est lui qui a accueilli et accompagné le chef d’état-major de l’ANP, le général de corps d’armée Saïd Chengriha, lors de sa visite de travail, en juin dernier, à cette région militaire. 



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!