26 décès et 1515 cas infectés dans le secteur de la santé : Le lourd tribut du corps soignant | El Watan
toggle menu
vendredi, 27 mai, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

26 décès et 1515 cas infectés dans le secteur de la santé : Le lourd tribut du corps soignant

05 juillet 2020 à 10 h 08 min

En première ligne depuis le début de l’épidémie en février dernier, les travailleurs du secteur de la santé continuent de faire face à un virus invisible qui sévit avec des pertes quotidiennes dans leurs rangs. Ils sont près de 1515 à être atteints par la Covid-19 et 26 personnes sont décédées, dont des médecins, infirmiers et ambulanciers.

Prise à bras-le-corps dès l’apparition des premiers cas de Covid-19 dans la wilaya de Blida, cette épidémie a aussi atteint le mental de ces femmes et hommes confrontés à un stress incommensurable.

Ils sont nombreux à redouter ce nouveau pic de la pandémie alors que des signes d’épuisement sont déjà là. Ce qui risque de compliquer d’avantage la situation. «Nous avons enregistré, depuis le début de l’épidémie, près d’une vingtaine de personnes atteintes de coronavirus, parmi lesquelles des médecins généralistes, des spécialistes, paramédicaux, ambulanciers et agents de service et de sécurité, et nous continuons à enregistrer de nouveaux cas», signale le Dr Mohamed Yousfi, chef de service d’infectiologie à l’EPH de Boufarik.

Et de préciser que l’établissement, qui a fait face à de nombreux cas de Covid-19, semble le moins touché comparativement aux autres structures, notamment au Chu de Blida ou ailleurs dans la capitale. «Je dois souligner que notre établissement a reçu tous les équipements de protection nécessaires dès le début de l’infection, en mars dernier, et nous nous sommes appliqués au respect rigoureux de toutes les mesures de prévention contre ce virus», a-t-il indiqué, tout en exprimant ses appréhensions «au risque de voir le personnel de santé baisser de vigilance et avoir moins de réflexes suite à un épuisement physique et moral et enregistrer plus de cas infectés

Il signale que les nouveaux cas de Covid-19 enregistrés ces derniers jours «présentent des formes sévères qui nécessitent généralement des évacuations. Ce qui explique l’augmentation du nombre d’hospitalisations en réanimation. Le nombre de décès est aussi plus important que les derniers mois», a-t-il ajouté.

Les différents CHU de la capitale ont, quant à eux, enregistré de nombreux cas de contamination, dont des agents de l’administration, du personnel médical et paramédical et des agents de sécurité et de service.

Ce qui augmente le stress au sein de la corporation. D’ailleurs, le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a rappelé, dans une instruction envoyée aux établissements le 1er juillet, le respect strict des mesures de prévention et de veiller à «la stricte application des mesures de protection relatives à l’utilisation des équipements de protection individuelle (EPI) en intra ou extra-hospitalier lors d’une prise en charge d’un cas suspect, probable ou confirmé Covid-19, conformément aux procédures édictées dans les notes».

Et de signaler : «Il a été observé une augmentation du nombre de cas de Covid-19 chez le personnel de santé, qui serait probablement en relation avec une mauvaise utilisation des moyens de protection et le non-respect des étapes d’enfilement et d’enlèvement des équipements de protection individuelle.

Comme il a été démontré que cette mauvaise utilisation augmente le risque d’être contaminé par différents germes dont le Sars-Cov-2.» Le ministère a instruit les chefs des établissements de santé publique à assurer une formation du personnel sur la manière d’enfiler les EPI en respectant les différentes étapes édictées dans l’instruction ministérielle. 


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!