le FJD : Boycott de la séance du Parlement | El Watan
toggle menu
lundi, 16 septembre, 2019
  • thumbnail of 2019092019


  • Pub Alliance Assurance



Le Front de la justice et du développement (FJD) boycottera aujourd’hui la séance du Parlement en ses deux Chambres qui se tiendra aujourd’hui sur convocation du président de la République pour plancher sur le projet de loi portant révision de la Constitution.

le FJD : Boycott de la séance du Parlement

07 février 2016 à 10 h 00 min

La décision du FJD a été annoncée, hier à partir de Jijel, par le leader de la formation, Abdallah Djaballah, à l’occasion d’une session de formation destinée aux militants du parti qui s’est tenue à la maison de jeunes Rachid Bounab de Jijel. Djaballah considère que cette Constitution est «un danger pour la nation et pour l’islam» et «une rupture avec l’histoire de la nation et des principes édictés par la Révolution du 1er Novembre 1954».

Par ailleurs, le FJD estime que les droits et les libertés ont été marginalisés, à l’instar de l’équilibre entre les pouvoirs et de juger la place du président de la République dans le projet de Constitution «d’au-dessus de la mêlée», puisqu’il sera «au-dessus de tout contrôle». L’instance prévue pour la surveillance des élections n’échappe pas elle aussi aux critiques de Djaballah qui la qualifie «d’outil entre les mains du ministère de l’Intérieur». Il regrettera aussi que l’élaboration de cette Constitution ait privilégié la consultation au détriment de la concertation et que le peuple ne soit pas consulté sur un texte aussi important qui, malheureusement, estimera-t-il, trouve beaucoup de thuriféraires alors qu’il présente «un danger et une injustice».
 


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!