Enseignement supérieur : Le concours de mastère officiellement supprimé | El Watan
toggle menu
dimanche, 25 octobre, 2020
  • thumbnail of elwatan05102020





Enseignement supérieur : Le concours de mastère officiellement supprimé

17 octobre 2020 à 10 h 58 min

Au titre de l’année universitaire 2020-2021, les nouvelles conditions d’inscription au master sont enfin dévoilées. Tous les nouveaux licenciés peuvent désormais aspirer à aller vers des études supérieures sans passer de concours.

Dans l’arrêté ministériel n°751 daté de ce 14 octobre, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a mis en lumière les nouvelles conditions d’admission, d’inscription et d’orientation en post-graduation au vu d’obtenir le diplôme de master. Première mesure prise : pas de concours pour faire des études de graduation.

«Tous les étudiants ayant obtenu une licence ou tout autre diplôme universitaire équivalent peut prétendre aux études de master. L’établissement d’enseignement supérieur garantit à tous les titulaires de licence des places pédagogiques en master.

Il est réservé 20% de plus en matière de places pédagogiques pour les anciens diplômés», lit-on dans ce document officiel qui précise que le dossier à fournir pour les licenciés qui veulent poursuivre leur enseignement supérieur dans leur université consiste en une lettre de motivation et un formulaire disponible sur le site de l’établissement.

Pour ceux venant d’autres campus, ils doivent ajouter à ce dossier leurs relevés de notes des 4 années universitaires, celui du baccalauréat et leur diplôme final.

L’orientation de ces préposés au master se fera selon leurs moyennes, leurs fiches de vœux et aussi le nombre de places pédagogiques dans chaque spécialité. Les résultats des orientations sont délivrés par la commission de classement et d’orientation et disponible sur le site web du campus universitaire.

C’est sur la base de ces résultats que se fera l’inscription. Les étudiants ayant déjà eu un master doivent attendre 5 années pour pouvoir aspirer s’inscrire de nouveau dans une nouvelle branche.

Ce nouvel arrêté, qui met fin à toutes les dispositions légales précédentes régissant ce type d’études, s’inscrit dans le cadre de la réforme du système universitaire entrée en vigueur dès ce mois de septembre.

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, avait déjà annoncé lors d’une réunion du Conseil des ministres que les cycles master et doctorat seraient désormais ouverts à toute personne désirant continuer ses études.

Même si cette mesure, qui met fin à toute sorte de discrimination dans l’accès à ces études de post-graduation, est très bien accueillie par la majorité des étudiants, certains sont totalement contre. Ils estiment que ce cycle d’études consacré seulement aux étudiants ayant réussi au concours, perd toute sa valeur. 

Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!